Se débarrasser des chenilles naturellement : 6 Solutions

Les chenilles sont un fléau pour votre jardin, mais les insecticides aussi. Découvrez la troisième solution

Les chenilles peuvent rapidement s’avérer être des nuisibles dangereux pour votre jardin. Elles s’attaquent aux feuilles des plantes, c’est-à-dire leurs poumons, mais également aux tiges si elles sont suffisamment tendres, tuant la plante. En outre, certaines espèces, en particulier les chenilles processionnaires, sont couvertes de poils urticants provocants de violentes réactions anaphylactiques en cas de contact avec le derme. Pouvant par moment mener vers des complications allergiques graves engageant le pronostic vital. Les feuilles de la grande majorité des plantes potagères, sont la principale nourriture de beaucoup d’espèces de chenilles. Or, les plantes privées de leurs feuilles sont des plantes incapables de faire la photosynthèse et finissent à terme par mourir asphyxiées.  Il est donc essentiel de supprimer le problème des chenilles de son jardin au plus vite. Mais aussi de ne pas perdre de vue que le jardin est un microcosme vivant qui abrite en l’occurrence bon nombre d’espèces animales et végétales dont beaucoup sont essentielles à la qualité de la terre dans laquelle vous plantez vos graines. Il est donc nécessaire de respecter la nature dans votre démarche de réduction des populations de chenilles. Pour traiter votre problème de présence des chenilles dans votre bout de nature, l’utilisation de méthodes naturelles et non intrusives reste une méthode dont le rapport efficacité / respect de l’environnement est le plus intéressant.

Le vinaigre blanc

Le vinaigre blanc est un excellent répulsif anti-insectes, qui est efficace contre une longue liste d’espèces, en plus d’être un détergent anti-calcaire naturel. Pour repousser les chenilles loin de vos plants, il compte parmi les solutions les plus radicales, qui bien sûr est naturelle. Mélangez du vinaigre blanc à de l’eau et versez le tout dans un pulvérisateur. Pulvérisez ensuite le contenu de la bouteille sur les plantes. Le mélange est parfaitement inoffensif sur les plantes traitées et gardera les chenilles éloignées d’elle de longues journées, à condition bien sûr qu’il ne pleuve pas. Auquel cas, il faudra réitérer l’opération. 

Le marc de café

Le marc de café est le résidu du café filtré. Il émet une forte odeur caractéristique. C’est justement cette odeur qui agit en tant que répulsif contre les chenilles mais aussi contre les pucerons. Pour en tirer un maximum d’avantages, disséminez du marc de café à la base des plantes. Puisque la chenille est forcée de passer par cette base pour atteindre le feuillage elle sera repoussée avant même d’avoir atteint la plante. Le marc de café est par ailleurs un excellent engrais composé d’azote, de phosphore, de potassium ainsi que d’un Ph de 6,2, faisant de lui un milieu doté d’une acidité optimale. Il est essentiel de savoir qu’un mètre cube de marc de café renferme plus de 200 kg de matière organique, faisant de ce milieu un milieu riche en nutriments. Opter pour le marc de café, c’est en plus de bénéficier d’une protection efficace contre les nuisibles, vous permet d’enrichir votre sol et donc de nourrir vos plantes, tout en respectant la nature en prime. Soit du trois en un. 

L’oeillet d’Inde 

L’œillet d’Inde est une plante originaire d’Amérique latine. Son nom vient du fait que la plante était importée depuis les antilles à l’époque durant laquelle les antilles faisaient partie des “indes orientales”. Ce végétal exhale une odeur typique, acre et assez forte qui fait penser au poivre. Il fait partie des rares plantes dans le monde dont les fleurs sont comestibles et ont le goût du fruit de la passion à peu de choses près. Comme nous venons de le dire, les plantes aux fortes odeurs sont la sainte horreur des chenilles et de quelques autres nuisibles comme les pucerons ou encore les mouches. Pour l’utiliser, infuser des feuilles d’œillet dans de l’eau froide une journée et une nuit, puis portez le mélange à haute température. Filtrez, mettez dans un pulvérisateur et appliquez directement sur les plantes. 

Le recours à la bière

La bière est curieusement un excellent répulsif contre les chenilles et se trouve être par la même parfaitement inoffensive pour vos plantes. Pulvérisez vos plantes de bière comme vous le feriez avec une infusion d’œillets d’Inde, le résultat est garanti. La bière est souvent aussi utilisée dans des pièges à limaces. La méthode n’est pas à conseiller puisque les limaces qui réchappent du piège sont plus nombreuses que celles qui y tombent. Faisant, au contraire, du piège un attracteur à limaces. Mais la bière et surtout l’odeur caractéristique qui s’en dégage, sont d’excellents répulsifs à chenilles.

L’ail

L’ail est un répulsif naturel largement utilisé par les jardiniers professionnels ou même par de simples particuliers, propriétaires de potager. Il est efficace également de par l’odeur qu’il dégage. Après avoir broyé de l’ail et l’avoir fait infuser dans de l’eau bouillante pendant 30 minutes, récupérez l’infusion et utilisez-la en pulvérisation. Les proportions à respecter sont de 150 g d’ail, broyé de préférence pour 4 litres d’eau bouillante. 

L’odeur, votre allié contre les chenilles

La constante dans toutes ces méthodes, est leur odeur. Il suffit donc d’extrapoler et de partir du principe que tout condiment ou aliment dans votre cuisine, présentant la double propriété d’être naturel et de libérer une forte odeur, est efficace contre les chenilles qui envahissent votre jardin. Par exemple, vous pouvez parfaitement remplacer vos œillets d’Inde par du basilic avec la même efficacité. Le traitement de vos plantes avec du basilic ou encore du romarin se fait selon la même méthode de l’infusion, du filtrage et de la pulvérisation.

Fermer

Copiez collez ce code pour afficher l image sur votre site

error: Contenu protegé
Partagez
Enregistrer
Tweetez