Comment se débarrasser des cafards : Nos 4 astuces hyper simples

Le cauchemar des cafards touchera à sa fin avec cette astuce implacable

Les cafards sont des insectes nécessaires dans la régulation des espaces naturels, mais lorsqu’ils se retrouvent dans un environnement qui leur est favorable, c’est-à-dire à l’abri des éléments, des prédateurs et à proximité d’une source d’alimentation abondante, que nos foyers humains incarnent parfaitement, ils se mettent à proliférer de manière exponentielle et à poser de sérieux problèmes d’hygiène et de salubrité. Il est donc urgent de traiter ce problème le plus tôt possible avant son aggravation. Pour y parvenir, vous pouvez toujours vous diriger vers la solution de facilité et aller acheter un insecticide en grandes surfaces. Ou alors si le problème a atteint des dimensions “architecturales” l’appel à un professionnel peut souvent n’être que la seule solution. Comme pour une maladie, l’infestation de votre logement par des cafards, est un problème qui plus il est pris en charge tôt, plus facile il sera à traiter, et au stade précoce, les méthodes naturelles développent toute leur puissance. La seconde option est donc, pris tôt, la gestion de l’invasion des cafards par des méthodes naturelles qui ne sont efficaces que lorsque le problème est pris en charge avec seulement quelques effectifs de cafards présents sur les lieux. L’avantage outre l’évitement du recours à des solutions chimiques et industrielles, l’économie du budget qui y aurait été alloué. Diverses solutions naturelles efficaces pour éliminer les cafards de votre intérieur existent.

Le vinaigre blanc

Le vinaigre blanc est un produit qui est apprécié pour plusieurs de ses propriétés hygiéniques et antiseptiques. Il est très efficace pour retirer le calcaire des murs et des carrelages en tous genres. Mais aussi et surtout, le vinaigre blanc prévient l’installation des cafards chez vous. Il doit même être un réflexe dès que vous rencontrez les premier cafards sous les meubles ou sous les appareils électroménagers. Il est en effet un répulsif naturel imbattable. Cependant, il faut faire attention à ce que le vinaigre ne soit pas utilisé en traitement. Si le problème est déjà installé chez vous de manière durable, il faudra malheureusement opter pour des méthodes radicales. Les cafards sont des créatures particulièrement solides et difficiles à éradiquer. Et l’une de leur principale force, est la vitesse à laquelle ils sont capables de se reproduire. Ils agissent à la manière d’un organisme collectif dont chacun de ses membres n’est qu’un appendice. Ce sont des insectes grégaires. Leur seconde force se trouve dans leur organisme lui-même. Les cafards font partie des insectes radiorésistants. Ils tiennent bien l’exposition aux rayonnements ionisants. Ils sont également résistants à un bon nombre de produits chimiques. La seule manière d’être certain d’avoir tué un cafard, c’est de le voir mort. Or, ceux qui sont encore en vie, on ne les voit pas. Il est donc difficile de mesurer l’efficacité d’une méthode par rapport à une autre. Écraser un cafard est la seule manière certaine d’avoir tué un cafard. Si vous identifiez un début d’infestation, mais que vous savez que les cafards ne sont pas déjà trop nombreux, lavez l’ensemble de votre maison au vinaigre blanc pour les tenir à distance et les inviter à aller se reproduire ailleurs. 

La terre de diatomée 

La terre de diatomée est un composé réputé pour ses propriétés insecticides. Il existe deux types de terre de diatomée, la terre naturelle, brute et non traitée. Elle est non toxique et est celle qui est utilisée en insecticide-répulsif. Elle se nomme la silice amorphe. La seconde forme de la terre de diatomée dite, silice cristallisée, est la terre traitée.  Pour en tirer un bénéfice maximal, il convient d’épandre la terre de diatomée dans les endroits de transit des nuisibles, mais également dans les zones apparaissant comme évidemment propices à être des refuges pour eux. L’action de la terre de diatomée est une action sur le long terme. Tant qu’elle n’est pas atteinte par l’humidité, elle perdure dans son effet. La terre de diatomée se présente sous la forme d’une poudre blanche, elle est non toxique. Il faut cependant veiller à ne pas entrer en contact avec elle. Il faut éviter de la rendre accessible aux enfants et aux animaux. Si vous projetez d’en utiliser abondamment, une protection au minimum composée d’un masque, de lunettes et de gants est requise pour éviter toute irritation ou réaction allergique. 

Le piège

Il est parfaitement possible de tendre un piège mortel aux cafards à base de terre de diatomée. Pour le tendre correctement, munissez-vous d’un récipient profond, comme une boîte de conserve par exemple, et incorporez-y de la terre de diatomée à hauteur d’un ou deux centimètres. Placez de la nourriture au centre du tapis de terre. Les cafards qui auront le malheur de s’y retrouver mourront rapidement. L’avantage du piège est que vous savez combien vous avez tué de cafards durant la nuit, bien que vous ne sachiez toujours pas combien il en reste. Pour installer un piège efficace il n’y a rien de bien compliqué. Il vous suffit d’épandre de la vaseline en abondance dans un fond de boîte de conserve relativement large, et que vous installiez cette dernière garnie d’un appât alléchant dans un endroit de forte affluence. Les blattes seront capturées par la viscosité de la vaseline et finiront par trépasser. 

Le poison

Lorsque le bicarbonate de soude est ingéré par les cafards, il cause leur déshydratation et les tue. Lorsqu’il est incorporé à de la nourriture, les cafards l’ingèrent sans difficulté. Mélangez du bicarbonate de soude à des miettes de nourriture et placez-les dans les endroits stratégiques, ou les cafards se rassemblent en nombre. L’avantage du bicarbonate de soude, c’est qu’il est parfaitement inoffensif pour les occupants de la maison.