Remèdes de grand mère contre les démangeaisons intimes

Les démangeaisons intimes peuvent avoir plusieurs causes. Dans la majorité des cas, elles sont dues à des mycoses, c’est-à-dire la prolifération de champignons trouvant dans la zone vaginale un environnement favorable à leur multiplication incontrôlée. Cet environnement peut être créé par un manque d’hygiène prolongé, mais aussi par une contamination due à l’utilisation commune de vêtements ou encore à un affaiblissement du système immunitaire. 

Les causes des démangeaisons 

L’herpès est une infection virale qui atteint l’appareil reproducteur de la femme et provoque de violentes démangeaisons sur des périodes plus ou moins longues et par poussées. Ces démangeaisons sont accompagnées d’une éruption cutanée caractéristique en bouquet localisée sur certaines zones du vagin voir même l’anus. Ainsi la symptomatologie d’une infection à l’herpès, caractéristique, ne laisse aucun doute sur l’origine de la lésion. Le germe se transmet par contact sexuel. Si vous vous reconnaissez dans cette description, il est nécessaire de vous rendre chez votre vénérologue et de prévenir votre partenaire de la situation. 

Mais l’herpès n’est ni la seule cause des démangeaisons, ni la plus commune. Les infections bactériennes et fongiques restent les plus représentées dans ce type de troubles. Parmi les plus courantes il est possible de citer les vaginites. La vaginite est une inflammation du vagin, contrairement à ce que l’on pourrait croire de prime abord, elle est rarement une infection sexuelle transmissible. Le seul pathogène infectieux pouvant causer une vaginite est le protozoaire Trichomonas vaginalis et il ne représente que 5% des cas de vaginite. 

Parmi les infections les plus fréquentes attaquant le vagin, nous pouvons évoquer la candidose, provoquée par candida albicans. Il s’agit d’un champignon naturellement présent dans la flore vaginale. Mais il arrive parfois qu’à la faveur de conditions particulières, le champignon se mette à proliférer de manière anarchique provoquant une infection. Un prurit apparaît alors, accompagné de démangeaisons et d’odeurs désagréables. 

Les remèdes artisanaux pour venir à bout des démangeaisons vaginales

Premièrement, et cela beaucoup de femmes semblent ne pas toujours le savoir, il faut à tout prix éviter de vous laver l’intérieur du vagin. Le vagin est un organe complexe et complet. Il dispose de sa propre flore qui lui permet de se protéger et de se nettoyer naturellement. Une flore est un ensemble de variétés de bactéries naturellement présentes dans le vagin qui vivent en symbiose. La flore assure au vagin une acidité suffisante pour détruire tout agent étranger, en retour, la muqueuse vaginale protège les bactéries et leur fournit un environnement riche en nutriments. Ce processus gagnant-gagnant s’appelle la symbiose. 

Les vêtements en coton

Attention aux vêtements que vous portez. Privilégiez systématiquement les sous-vêtements en coton aérés. Pour la toilette intime, insistez sur un savon au Ph neutre, sans parfum. Lavez-vous la vulve délicatement, évitez tout frottement énergique. Evitez autant que faire se peut les douches vaginales qui perturbent votre flore vaginale et exposent vos parties intimes à des infections dont les germes peuvent provenir de vos sous-vêtements. 

L’huile essentielle d’arbre à thé

L’huile essentielle d’arbre à thé est une huile essentielle dont les propriétés antifongiques et antiseptiques sont reconnues à l’international. Elle figure même dans la liste des remèdes topiques de l’OMS. Son utilisation peut donc vous être particulièrement recommandée, si vous souffrez de démangeaisons vaginales et que vous n’avez pas la possibilité, ou pas la volonté de vous rendre chez un spécialiste. Elle peut cependant constituer un produit irritant pour certaines femmes. Mettez-en donc dans un premier temps un peu sur votre peau, et observez l’apparition éventuelle d’une réaction. Si aucune réaction ne se fait sentir, vous pouvez l’utiliser en la mélangeant à votre eau de toilette, légèrement chauffée avant de vous laver les parties intimes. 

L’ail

L’ail est un condiment présent dans toutes les cuisines. Il est reconnu depuis des lustres par nos aïeux pour ses propriétés antifongiques. Son pouvoir de lutte contre les champignons lui vient de l’acilline. Il s’agit du principe actif qui lui confère ses propriétés. Après avoir écrasé des gousses d’ail, faites les infuser dans de l’eau chaude, mais non portée à ébullition pendant quelques heures. Versez ensuite cette eau dans le récipient qui contient l’eau destinée à votre toilette intime et procédez. N’hésitez pas à abuser de l’ail dans vos salades. Si vous êtes réticente à en manger à cause de l’haleine qu’il donne, vous pouvez recourir à des compléments alimentaires à base d’ail. 

Le zinc

Le zinc est un minéral essentiel pour le fonctionnement correct de l’organisme. Mais il est recommandé d’en augmenter les doses, si vous faites partie de celles qui souffrent de mycoses ou de démangeaisons vaginales à répétition. Bref, si vous avez le minois fragile. Il est disponible en compléments alimentaires, mais le mieux est encore d’enrichir votre régime en aliments riches en zinc.