Que voir à Barcelone en une journée

Une des plus belles villes d’Espagne et du monde, visitée chaque année par des millions de touristes. Nous parlons bien sûr de Barcelone, le centre de vie, de beauté et de gastronomie de la Catalogne. Bien que la ville mérite à tout moment d’être vue et aimée, on peut visiter Barcelone en une journée tout en percevant une partie de son essence magique, sans renoncer à quelques-unes des destinations les plus belles et les plus célèbres dissimulées par les splendides rues de la ville.

Il y a énormément de choses à faire et à voir à Barcelone, c’est pourquoi nous allons essayer de créer un itinéraire qui vous permettra de saisir l’essence de la ville en moins de 24 heures. Dépêchons-nous de partir !

Plaça Catalunya

Quand vous arrivez à Barcelone tôt le matin, la première chose à faire est de vous diriger directement vers la Plaça Catalunya, le cœur battant de la ville. La Place de la Catalogne est le point de départ parfait de quelques-unes des principales artères de la ville, comme le Passeig de Gràc de laia, la Rambla, l’Avinguda del Portal de l’Angel, la Carrer de Pelai ou la rue de l’Université et Sant Pere.

Plaça Catalunya est l’endroit idéal pour entamer un parcours à travers la ville et admirer la multitude de centres commerciaux, de magasins et d’hôtels qui surgissent dans ces lieux quelque peu magiques. Devant ses 30 000 mètres carrés, vous ne saurez pas où donner de la tête : les bâtiments, la vivacité et la beauté en font l’endroit idéal pour commencer une visite de Barcelone, en une journée ou plus.

Promenade sur Passeig de Gràcia

Le Passeig de Gràcia, ou Paseo de Gràcia, est l’avenue la plus raffinée et élégante de Barcelone. Parsemée de boutiques de luxe, c’est un parcours à travers le modernisme de Gaudi, de Montaner et de Puig i Cadafalch. Il n’y a aucun touriste au monde qui se rend dans la ville sans passer au moins une fois par une des plus belles rues de la capitale catalane. Parmi les nombreux palais d’une valeur architecturale inestimable, vous pourrez admirer quelques-uns des meilleurs restaurants de la ville, des hôtels luxueux et des boutiques précieuses.

Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Le Passeig de Gràcia a des origines modestes : vers 1400, c’était une zone rurale très pauvre, bordée de champs et de jardins. Il fut rebaptisé le « Chemin de Jésus » car son seul élément intéressant était justement le couvent franciscain Sainte Marie de Jésus – où se dresse aujourd’hui la majestueuse Maison Batllò de Gaudi. Après la destruction du lieu de culte, pendant la guerre d’indépendance espagnole, la zone a été réaménagée en 1827, devenant un des points favoris de l’aristocratie de la ville.

Au début des années 1990, les architectes modernistes Antoni Gaudì, Puig i Cadafalch et Domènech i Montaner ont fait du Passeig de Gràcia une des plus belles rues du monde. On y a construit des merveilles architecturales comme Casa Milà, Casa Batllò, Casa Lleò Morera et Casa Amatller. Les bâtiments, d’une hauteur moyenne de 6-7 étages, s’élèvent à perte de vue et hypnotisent le touriste par leur merveilleuse beauté.

Sagrada Familia

On ne peut pas se rendre à Barcelone sans passer par la Sagrada Familia, l’extraordinaire basilique inachevée de Gaudi. Ce n’est pas un hasard s’il s’agit de la principale attraction touristique de la ville. C’est un des principaux points de référence du tourisme espagnol, au sommet du classement des lieux les plus visités du Pays. Plus de 3 millions de personnes admirent chaque année ce magnifique monument, choisissant de s’immerger dans les secrets cachés au cœur de cette immense basilique.

La construction de la Sagrada Familia a commencé en 1882 mais 130 ans plus tard elle n’est toujours pas achevée. Il est difficile de prévoir la fin des travaux : ce qui compte, c’est que la structure puisse être visitée ; elle fut consacrée le 7 novembre 2010 par le Pape Benoît XVI, qui lui décerna le titre de basilique mineure.

Antoni Gaudì, architecte de renom, a repris l’œuvre de la Sagrada Familia dès le début. Après avoir soigneusement examiné les documents, il a décidé de bouleverser complètement l’architecture, optant pour un concept qui s’éloignait décidément de tous les canons… du jamais vu. Gaudi, encore jeune, est optimiste, convaincu qu’il aurait achevé la construction de l’ouvrage en moins de 10 ans.

Malheureusement, il s’est vite aperçu que l’édification d’un temple destiné à accueillir 13 000 personnes avec 18 tours (dont la plus haute devait atteindre 170 mètres) n’était pas un jeu d’enfant réalisable en quelques années.

Actuellement, la Sagrada Familia n’est rien de plus qu’un immense chantier de construction, dont certaines parties sont achevées et d’autres en construction. Les experts affirment qu’elle ne sera pas achevée avant une trentaine d’années. Laissez-vous séduire par la beauté de la Fachada de la Natividad, dominée par quatre tours (déjà achevées) que l’on peut visiter grâce à un système d’ascenseurs et d’escaliers. Continuez ensuite votre visite en admirant la beauté du petit Claustre del Roser, un cloître gothique ajouté à l’extérieur de l’église orné de décorations complexes sur le thème des tentations des êtres humains. Puis on continue vers le sud-ouest, où l’on peut admirer la Fachada de la Pasiòn qui représente les derniers jours de la vie du Christ. La façade principale est la Fachada de la Gloria, en construction. Les travaux ont commencé en 2002 et elle illustre la fin et le nouveau commencement de la vie de Jésus.

Parc Güell

Conçu par l’architecte Antoni Gaudí, le Parc Güell est une merveille architecturale multicolore qu’il faut voir absolument à Barcelone. Le territoire du parc a une histoire particulière. À l’origine, il devait s’agir d’un quartier résidentiel réservé à la haute bourgeoisie locale – une sorte de ville miniature – avec des jardins à l’anglaise et les meilleurs conforts pour les standards du début du XXe siècle. En 1899, le comte Eusebi
Güell
racheta le terrain de Montana Pelada, dans le district de Gràcia, pour y réaliser une ville-jardin ; il confia le projet à Gaudi sans obtenir toutefois le succès commercial espéré. Les travaux cessèrent en 1914 et reprirent en 1922 avec le rachat du terrain et des bâtiments de la part de la Ville de Barcelone. Soixante ans plus tard, la zone Güell fut mise à la disposition du public et réaménagée en parc avant d’être inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Déjeuner au Gràcia

Maintenant que vous avez visité quelques-uns des plus beaux endroits de Barcelone, il est temps de vous offrir un déjeuner digne de ce nom au Gracia. Depuis le Parc Güell, continuez jusqu’au quartier style bohémien qui porte le nom de Gràcia. Connu au départ comme un bourg à part entière, séparé de Barcelone, son indépendance par rapport à la ville est encore très marquée. La rue est littéralement parsemée de restaurants et de bars à tapas où vous pourrez savourer un déjeuner catalan à des prix plus qu’abordables.

Camp Nou

L’après-midi se poursuit au Camp Nou, le stade de football de Barcelone, à quelques arrêts de bus. Que vous soyez ou non un fan du ballon rond, la beauté de cet endroit vous ravira. Optez pour une visite guidée de la structure et du musée. Pour éviter la file d’attente au guichet, achetez votre billet pour un accès immédiat en évitant les temps morts. Mais vous ne pourrez pas vous permettre ce luxe si vous avez décidé visiter la ville en une seule journée, par exemple en choisissant de rejoindre une des nombreuses croisières qui s’arrêtent à Barcelone.

Las Ramblas

La vie, les hordes de touristes enthousiastes et extatiques et, bien sûr, la renommée qui les précède partout : il s’agit bien sûr des Ramblas, une avenue bordée d’arbres unique au monde. Il n’y a pas d’attractions particulières ici, mais l’animation constante a rapidement fait de ces lieux un des symboles de la capitale catalane. L’aire de circulation limitée contribue à attirer de très nombreux touristes et le grand trottoir central est flanqué de deux voies à sens unique essentiellement fréquentées par des taxis. Idéalement, vous devriez vous arrêter pendant les journées de match du Barça pour profiter pleinement du véritable esprit catalan. Las Ramblas traverse le centre historique de la ville, de la Plaça de Catalunya à Port Vell.

Paella spectacle de flamenco

La journée touche à sa fin, mais ne vous inquiétez pas : Barcelone a encore mille choses à offrir au touriste déterminé à en découvrir les secrets. C’est l’heure d’un spectacle de flamenco avec un dîner à base de paella. La ville est parsemée de tablaos, des restaurants avec une scène dédiée au flamenco. Vous pouvez opter pour des solutions bon marché ou plus fantaisistes, à base de paella. Mais il faut réserver à l’avance pour être certain de trouver une place. N’oubliez donc pas de faire vos réservations en ligne avant d’arriver en ville, pour que tout soit prêt. Pour un spectacle traditionnel, rendez-vous au Palacio del Flamenco, un des lieux les plus respectables et appréciés de Barcelone du point de vue de cette discipline. Rénovée en 2006, la structure est une combinaison parfaite d’éléments traditionnels et de technologie. Avec ses 380 places assises, c’est une des salles les plus grandes et plus majestueuses où l’on peut admirer un spectacle de flamenco dans la ville. Habituellement, le programme du soir compte trois spectacles, afin que tout le monde puisse profiter de la représentation.

error: Contenu protegé