Nettoyer un canapé en cuir avec nos 10 méthodes efficaces et rapides

Un canapé en cuir, est un véritable investissement compte tenu des prix qui sont appliqués sur le marché. La qualité du produit fini est très souvent haut de gamme, puisque le matériau principal l’est de toutes les façons. Son entretien doit donc être une priorité et doit faire l’objet de toutes les attentions. Nettoyer convenablement un canapé en cuir, passe obligatoirement par la connaissance du cuir et celle de l’univers qui l’entoure. La durée de vie du cuir, peu importe sa couleur, dépend essentiellement de son entretien, et particulièrement des produits qui sont utilisés à cette fin. Il existe différents cuirs en provenance de différentes espèces animales, si tous ont de nombreux points en commun, il existe cependant des différences résiduelles à ne pas ignorer si vous souhaitez que votre meuble garde son attrait des premiers jours. Le cuir vieillit généralement très bien et c’est d’ailleurs pour cette raison que tout article en cuir est forcément cher, car le taux de renouvellement est faible compte tenu de la longévité naturelle de l’article. Mais pour l’aider à durer, parfois toute une vie voir plus, des règles d’entretien sont à observer rigoureusement.

Ne jamais frotter le cuir lors de son nettoyage 

Le cuir reçoit au même titre que tout textile d’ailleurs une teinture. Frotter le cuir, c’est faire perdre de son éclat à la teinture. Certains détergents particulièrement corrosifs, en plus d’attaquer la teinture du cuir, entament le cuir lui-même. Il ne faut pas oublier que le cuir est une matière vivante et qu’à ce titre les dommages qui peuvent lui être causés par un produit corrosif, ne diffèrent guère de ceux qui peuvent être causés à votre propre peau. Il ne faut donc jamais frotter son cuir, mais plutôt le nettoyer en le tamponnant. Il existe une astuce assez intéressante et qui a un fort taux de succès. Elle consiste à nettoyer son cuir avec du blanc d’œuf battu en neige et de la bière aigre tiède. Pour obtenir une telle bière, il suffit d’ouvrir une canette ou une bouteille, et de verser le contenu dans un récipient que vous placerez à proximité d’une source de chaleur pendant plusieurs jours. La bière ne doit pas être chauffée, elle doit juste tiédir.

Ne jamais attendre avant de traiter une tache sur du cuir

Il s’agit d’une condition primordiale. Dès que la tâche apparaît il faut la traiter. Cela permet de facilement s’en débarrasser avec un simple chiffon imbibé d’eau. Plus l’on tarde à traiter la tâche, plus il devient délicat de la retirer. Le plus pertinent et encore de réserver une peau de chamois uniquement pour ce type d’incidents. Notez que le cuir n’aime pas la chaleur, il faut éviter donc de le mettre trop proche d’une cheminée ou d’un radiateur. Pour le sécher, vous pouvez sortir votre meuble à l’extérieur. Une fois sec, utilisez un produit conçu pour le cirage du cuir, et cirez-le.

Sélectionner systématiquement des produits dédiés au cuir

Beaucoup de produits détergents sont corrosifs. Comme je vous l’ai dit en début d‘article, c’est l’erreur à ne pas commettre que d’appliquer un de ces produits sur le cuir au risque de lui causer des dommages irréversibles tellement sérieux que la perte de couleur qui en résultera vous paraîtra secondaire. Le mieux si vous êtes perdue est encore de tester votre produit sur un coin qui ne se remarque pas de votre meuble pour mesurer l’effet du produit sur votre cuir. Mais pour être tranquille, le mieux est encore de vous diriger vers les produits dédiés au cuir. Vous n’aurez aucun mal à en trouver dans les grandes surfaces. Autre remarque, évitez d’utiliser les produits aérosols anti-poussière sur vos meubles revêtus de cuir. Ils ne leur conviennent pas vraiment, et à la longue, votre canapé ou votre fauteuil risque de vieillir avant l’heure.

Ne pas mouiller le cuir

Il est déconseillé de mouiller le cuir. L’eau le fait vieillir plus vite et crée un milieu qui favorise le développement de champignons avec le cortège de problèmes d’apparences et voir même pour la santé qui s’ensuit. Surtout pour le cuir semi-aniline et aniline. Ces deux cuirs ne sont pas pigmentés. Ce qui veut dire que leurs pores restent exposés à l’air libre, rendant leur taux d’absorption de liquides élevés. Le cuir aniline, par exemple, absorbe l’eau comme une éponge. Le semi-aniline absorbe l’eau, mais à une vitesse moins grande. Seul le cuir pigmenté qui par son pigment n’absorbe pas l’eau. Si vous ne connaissez pas la nature de votre cuir, il vous suffit simplement d’y déposer une goutte d’eau et d’observer la vitesse de son absorption, si toutefois elle est absorbée. Mais en règle générale, si votre cuir présente un aspect luisant, ou s’ il est doté d’une couleur, c’est-à-dire si vous voyez que sa couleur n’est pas naturelle et cela se remarque facilement, ce dernier est imperméable à l’eau. Bien que le cuir lisse pigmenté s’entretient plus facilement grâce justement à son imperméabilité, il est cependant plus rigide et moins flexible que les autres.

Privilégier le chiffon correctement essoré et humide

Il s’agit de la méthode la plus simple et la plus adaptée pour nettoyer le cuir. Rappelons qu’il ne faut surtout pas commettre l’erreur de frotter le cuir, surtout le cuir nappa, dit aniline. Puisque sa structure poreuse absorbe l’eau et de ce fait augmente l’indice de frottement de sa surface qui se ramollit alors et dénature un cuir qui est très cher de par la qualité de la peau nécessaire pour produire un tel cuir.En effet, les pigments ont aussi pour fonction d’améliorer l’aspect de cuirs qui ne sont pas forcément de premier choix. Le cuir aniline, dit nappa est d’une qualité telle que son aspect originel se suffit à lui-même.

Le lait démaquillant

Il ne faut pas oublier que le cuir qui compose vos canapés et vos fauteuils est fondamentalement une peau d’animal. Il est donc issu du monde du vivant. De ce fait et comme pour votre peau, il se trouve que les produits cosmétiques ont pour effet d’améliorer son apparence et de lui donner de la vigueur. D’ailleurs en jargon, on dit littéralement que certains produits nourrissent le cuir. En vous servant d’une boule de coton et d’un lait démaquillant vous redonnez du brillant à votre cuir. Imbibez la boule de coton de votre lait démaquillant et passez-la sur la surface du cuir en faisant des gestes circulaires. Dans la même logique, vous pouvez recourir au baume de cirage, incolore, inodore et produit à base d’ingrédients naturels pour redonner du brillant au cuir et le munir d’un film protecteur qui le gardera à l’abri des agressions de son environnement.

Le liniment oléo-calcaire

Le liniment oléo-calcaire au cas ou vous n’aurez pas d’idée sur ce que c’est est un composé ont la consistance crémeuse est majoritairement faite d’un mélange d’huile végétale (comme celle qui vous avez dans votre cuisine) et d’eau de chaux. Il est souvent utilisé en milieu médical, pour traiter les brûlures ou encore pour soulager le nourrisson d’un éventuel érythème fessier. La chaux en elle-même est déjà un produit aux propriétés détergentes intéressantes. Mais elle présente le désagrément d’être décapante. Cette propriété est neutralisée par la présence d’huile végétale. Il ne faut malgré tout, ne pas trop abuser du liniment. Il est indiqué si votre cuir est desséché et naturellement gras. Si votre cuir est aniline, n’utilisez qu’une infime quantité de liniment oléo-calcaire. Le produit ayant tendance à rendre le teint du cuir foncé. Pour retirer le surplus, passez sur le cuir une boule de coton ou une éponge imbibée puis essorée de telle sorte à ne conserver qu’une légère humidité.

La pierre d’argile blanche

La pierre d’argile blanche, également nommée pierre d’argent, est un produit réputé. Elle est composée comme son nom le laisse deviner d’argile, mais aussi de savon, lui conférant son pouvoir nettoyant. Elle se présente généralement en pot, et est de consistance solide. La pierre d’argile blanche est particulièrement recommandée lorsqu’il s’agit d’entretenir le cuir de votre meuble, ou une quelconque surface en cuir. Elle a l’avantage de faire disparaître les taches qui sont profondément incrustées dans le cuir. En revanche, et à cause de ses propriétés, il est déconseillé d’en faire usage pour entretenir les cuirs fragiles comme le cuir fleur d’aniline.

Le savon glycériné

Dans la logique des bienfaits des produits cosmétiques sur votre cuir, il y en a un original. Le savon glycériné. Ce savon est particulier, puisque obtenu par saponification à froid, il contient de la glycérine qui est un des produits de ce processus de saponification. Pour en tirer au maximum partie, imbibez un torchon doux et essorez le bien comme il faut de telle sorte à le garder humide uniquement. Frottez légèrement ce savon sur le torchon et faites des mouvements circulaires sur la surface du cuir à nettoyer surtout sans appuyer. Une fois le torchon passé, essuyez la zone sans la rincer. Dès que le torchon est sale, changez-le. Laissez les surfaces nettoyées sécher à leur rythme. Puis passez un autre chiffon cette fois-ci imprégné de crème pour le corps, comme celle que vous utilisez pour vous-même. Lorsque je vous disais que le cuir est avant tout une peau et qu’à ce titre, il risque de vous squatter vos produits cosmétiques. Pour finir, lustrez votre cuir avec un chiffon doux, sec et sans rien dessus en faisant des mouvements circulaires tout aussi délicats que les premiers. 

Les produits pour nettoyer une selle de cheval

La selle de cheval est un objet conçu dans le cuir. Les produits qui servent à l’entretenir sont donc adaptés à votre salon en cuir. N’hésitez donc pas, si vous avez un cheval, donc si vous avez une selle, donc si vous avez les produits qui servent à l’entretenir d’en faire également profiter votre salon qui ne demande qu’à être dorloté.

Fermer

Copiez collez ce code pour afficher l image sur votre site

error: Contenu protegé
Partagez
Enregistrer
Tweetez