7 astuces pour nettoyer les joints

La méthode la plus efficace au monde pour nettoyer les joints de votre salle de bain

La salle de bain est probablement l’espace le plus humide de la maison. En plus de cette humidité, la température y est souvent élevée. Ces deux facteurs transforment ce lieu, pourtant dédié à votre hygiène, en vivier de développement de divers germes et bactéries dont certains peuvent représenter un danger réel pour votre santé. Dans un tel lieu, tous les matériaux ne sont pas équivalents. Si le carrelage est étudié pour offrir un environnement hostile au développement de germes, les joints en caoutchouc qui font la jonction entre les plaques de carrelage produisent l’effet diamétralement opposé. À ce titre, ces jointures doivent être l’objet d’une attention accrue durant leur maintenance et pendant leur nettoyage. Pour mener le nettoyage des diverses jointures qui existent dans votre salle de bain, il est indispensable d’observer certaines règles, que ce papier est justement destiné à vous présenter. 

Le percarbonate de soude

Ce produit aux propriétés corrosives et aseptisantes est intéressant dans le nettoyage des jointures de votre salle de bain. II se présente sous la forme solide, avec l’aspect d’un cristal. Il n’a pas de couleur est dispose de propriétés hygroscopiques, c’est-à-dire qu’il attire et capture l’eau de l’humidité de l’air. Ce qui en fait un produit conseillé en salle de bain. Lorsqu’il est dilué dans l’eau, il se décompose en ses composantes élémentaires. Soit d’une part en cristaux de soude et d’autre part en peroxyde d’hydrogène, connu pour ses propriétés blanchissantes à l’oxygène actif. Pour obtenir un effet concluant sur les jointures de votre salle de bain, diluez 15 g de percarbonate de soude dans 100 ml d’eau très chaude. Mélangez jusqu’à la dissolution totale du percarbonate, avant d’appliquer la solution sur les jointures de votre carrelage par exemple. Mais toutes les jointures sont concernées. 

Cristaux de soude

Les cristaux de soude sont un composé qui a des effets tensioactifs. Appliqués sur un sol sale, ces cristaux sont très efficaces pour retirer les impuretés à éliminer. Mélangez 125 grammes de cristaux de soude avec 60 cl d’eau chaude. Saisissez-vous d’une vieille brosse, versez la solution sur le joint et frottez énergiquement avant de rincer. Il faut prendre garde et savoir que les cristaux de soude sont corrosifs. Ils peuvent à ce titre attaquer les muqueuses ainsi que certaines parties de la peau. D’où l’importance de se protéger les mains avec des gants, et les yeux avec des lunettes de protection avant de procéder à toute manipulation du produit. 

Le bicarbonate de soude, une alternative à considérer avec intérêt

Dans la famille des dérivés de la soude, j’appelle le bicarbonate de soude. Produit polyvalent par excellence, il est l’un des rares produits qui est utile autant en cuisine que dans les tâches ménagères. Comme pour ses cousins, il s’agit de le diluer dans de l’eau et de frotter les jointures avec une brosse à dents après avoir versé de la solution sur ces dernières.Le bicarbonate de soude présente l’avantage d’être aussi efficace que les autres dérivés de la soude sans en présenter les effets indésirables, comme le caractère corrosif par exemple.  Une autre méthode d’utilisation, est de mélanger 4 cuillères à soupe de bicarbonate de soude avec 10 cl de vinaigre blanc. Versez le tout dans un vaporisateur. Ce mélange est moussant. Pulvérisez-le sur les jointures et laissez agir 24 heures avant de rincer. 

Du citron et du sel

L’acidité du citron agit en excellent détergent, et le sel dérivé du sodium et donc proche de la famille chimique de la soude, dispose lui aussi d’un pouvoir détergent et blanchissant. Quand les deux sont associés leur efficacité est remarquable, lorsqu’il s’agit de rendre les jointures de votre salle de bain comme neuves. Les champignons, parmi les indésirables qui se développent le plus souvent dans les milieux offerts par la salle de bain, craignent le citron comme la peste. Il est donc intéressant, si vous remarquez des taches brunâtres, voir verdâtres sur vos jointures, ce qui est donc synonyme de présence de moisissures ou de champignons, de recourir à ce mélange en priorité. 

Le blanc de Meudon

Le blanc de Meudon est une poudre blanche peu abrasive et faiblement alcaline tirée des carrières de craie de Meudon dans les environs de la région parisienne. Il dispose d’une palette riche et diversifiée d’emplois. De la peinture, jusque dans la gravure, le Blanc de meudon est un produit ménager et permet de faire des dorures à l’eau. Depuis la Renaissance, il sert à restaurer les objets d’art en laiton, l’argenterie ou encore le cuivre. 

Mettez 100 g de blanc de Meudon en présence de 4 cuillères à soupe d’eau. Versez le mélange sur les jointures et laissez-le agir pendant une heure. Pour finir, frottez avec une brosse à dents et rincez à l’eau claire.

Pierre d’Argent

Également nommée argile blanche ou pierre d’argile, ou encore pierre blanche, elle est une forme d’argile, mélangée à du savon et à de l’huile. Elle produit un effet détachant et aseptisant mesurable. Elle est une excellente solution pour nettoyer les jointures qui se trouvent dans votre salle de bain. Pour faire usage de votre argile blanche, il vous suffit simplement de mouiller votre brosse à dents, d’y ajouter l’argile Blanche et de frotter les jointures. 

Le vinaigre blanc

L’acidité du vinaigre blanc est un excellent détergent et aseptisant. Mélangez une cuillère à soupe de liquide vaisselle avec un grand verre de vinaigre blanc. Appliquez un peu du mélange sur une brosse à dents, et frottez avec les jointures du carrelage de la salle de bain. Laissez reposer 10 minutes et rincez à l’eau claire. Il est tout à fait possible également d’utiliser du vinaigre blanc pur sans additif. Néanmoins la présence de liquide vaisselle améliore le résultat en réduisant la durée de nettoyage nécessaire.