Les opérations de chirurgie esthétique les plus courantes en France

Découvrez les principales caractéristiques des chirurgies esthétiques les plus pratiquées en France, ainsi que les actes courants qui relèvent de la médecine esthétique. Les opérations proposées sont nombreuses, pour satisfaire une clientèle en demande d’un service qualitatif. Alors, quels sont les actes les plus demandés et comment s’organisent-ils ? Zoom sur le monde de la chirurgie esthétique en France !

Les chirurgies esthétiques féminines les plus répandues

L’augmentation mammaire

L’augmentation mammaire désigne l’intervention chirurgicale qui vise à accroître le volume des seins ou d’en changer la forme de façon à harmoniser le buste de la patiente par rapport à sa silhouette. Il s’agit de mettre en place des prothèses mammaires qui donnent plus de galbe, de volume ou permettent de faire évoluer la forme des seins. Ces dispositifs médicaux sont remplis de solution hydrosaline ou de gel de silicone.

Le chirurgien a le choix entre trois voies pour la mise en place de ces prothèses (voie sous-mammaire, voie axillaire, voie hémi-aréolaire inférieure). L’opération s’effectue sous anesthésie générale, et la patiente reste généralement hospitalisée durant deux journées. Le résultat d’une augmentation mammaire peut être apprécié 3 à 6 mois après l’intervention. Il y a quelques années, l’ANSM révélait que 400 000 femmes seraient porteuses ou auraient porté des implants en silicone dans l’Hexagone depuis 2001. Ces interventions sont proposées dans divers centres partout sur le territoire et les chirurgiens esthétiques sérieux ne manquent pas. À titre d’exemple, les Girondines intéressées par ces interventions peuvent solliciter les services d’un chirurgien esthétique à Bordeaux, qui saura répondre avec sérieux et professionnalisme à leurs besoins.

La correction du ventre

De nombreuses femmes gênées par un ventre proéminent s’intéressent aux solutions chirurgicales qui permettent d’améliorer cette partie du corps. On fait d’une part référence à la liposuccion isolée. Elle est effectuée sous anesthésie générale et a pour objectif de réduire les volumes disgracieux et de redessiner une silhouette abdominale harmonieuse.

D’autre part, on distingue les plasties abdominales, susceptibles d’être conjuguées à d’autres techniques, dont les liposuccions. Elles attirent notamment l’attention des femmes après une ou plusieurs grossesses et les personnes qui veulent corriger une peau très distendue occasionnée par une perte de poids conséquente. Ces plasties regroupent le lifting du ventre complet et le mini lifting, un procédé moins invasif et de plus en plus plébiscité.

Le recollement des oreilles

Généralement, un anthélix absent ou trop peu marqué est à l’origine d’une malformation du cartilage, à l’origine du phénomène des oreilles décollées. L’intervention qui vise à les recoller compte aussi parmi les opérations de chirurgie esthétique les plus fréquentes chez les femmes françaises. Cette technique participe en outre à améliorer l’harmonie du visage dans son ensemble.

Elle a l’avantage de ne pas nécessiter d’hospitalisation et la cicatrice qu’induit l’opération demeure très discrète, dissimulée derrière l’oreille. Si la déformation est le plus souvent bilatérale, la chirurgie peut concerner uniquement une seule oreille. Les suites de l’intervention sont dans la plupart des cas assez simples, caractérisées notamment par l’apparition de quelques œdèmes les premiers jours, puis le retrait des fils à 15 jours postopératoires.

Les chirurgies esthétiques courantes chez les hommes

Votre homme souffre de quelques complexes, les filles ? Qu’il n’ait pas honte de franchir le pas de la chirurgie esthétique ! Nombreux sont ceux qui se lancent, poussés ou non par madame !

Les techniques de greffe de cheveux

La perte de cheveux n’est pas déclenchée par un problème médical, mais elle génère des complexes chez de nombreuses personnes. Les progrès réalisés ces dernières décennies permettent désormais à de nombreux hommes d’envisager un traitement, qui, s’il n’est pas totalement pérenne, donne des résultats très satisfaisants. On compte deux grands procédés, qui sont respectivement la FUT et la FUE.

Le premier acronyme désigne la “Follicar Unit Transplantation”, couramment surnommée la technique de la bandelette. Il s’agit en l’occurrence d’une greffe capillaire par prélèvement indirect. Le chirurgien découpe à l’arrière du crâne une bande de cuir chevelu, isole les bulbes capillaires qu’il réimplante dans les zones dégarnies. La seconde technique est la “Follicar Unit Extraction”, elle consiste au prélèvement manuel des unités folliculaires avant leur réimplantation dans le cuir chevelu. Celle-ci a l’atout significatif de n’occasionner aucune cicatrice.

Ainsi, la FUE est fréquemment privilégiée pour les hommes qui désirent garder les cheveux courts. Cela étant, elle requiert une grande dextérité dans la mesure où les implants capillaires peuvent rapidement s’abîmer lors de la phase de prélèvement.

La blépharoplastie

La chirurgie des paupières figure parmi les opérations prisées des hommes qui souhaitent rajeunir leur regard. Le praticien est susceptible d’agir à deux endroits dans cette région du visage, à savoir les paupières inférieures et supérieures. Dans le cas d’une blépharoplastie inférieure, il a le choix entre une incision sous les cils ou à l’intérieur de la paupière (voie conjonctivale).

Pour corriger les disgrâces des paupières supérieures, le chirurgien s’attache à retirer l’excédent cutané et les éventuelles poches graisseuses responsables d’un regard fatigué. Le résultat définitif de ce type d’intervention s’observe environ 2 mois après la sortie du cabinet. L’éviction sociale ne dure quant à elle que de 4 à 7 jours, selon les activités du patient.

Les interventions de médecine esthétique les plus fréquentes

Les injections dans le visage

Elles ne relèvent pas à proprement parler de la chirurgie esthétique, c’est pour cela que nous les mettons en évidence de manière isolée. Les injections de botox dans le front sont des interventions très fréquentes dans le domaine de la médecine anti-âge, aussi bien plébiscitées par les hommes que par les femmes. Il s’agit tout d’abord de faire disparaître ou tout au moins d’atténuer l’apparence des rides du front, en tirant profit des propriétés paralysantes de la toxine botulique.

Cette dernière aide également à neutraliser l’action des muscles responsables des rides du contour de l’œil, qui contribuent à l’expression et qui sont surnommées les “pattes d’oie”. On distingue également les injections d’acide hyaluronique, une molécule présente naturellement dans l’organisme. Elles servent par exemple à corriger l’affaissement volumateur au niveau des pommettes et du contour de la mandibule et constituent l’une des solutions pour lutter contre l’affaissement de l’ovale du visage.

L’épilation laser

Selon un sondage effectué par l’institut IFOP pour Bonheur et santé, l’épilation au laser figure à la deuxième position dans le classement des interventions les plus réalisées en 2018. Celles-ci représentaient l’an passé près d’une intervention sur quatre ! Certes, cette catégorie regroupe des traitements mis en œuvre sur divers endroits du corps et du visage, mais il faut souligner qu’elle a progressé de 16 points de pourcentage en seulement neuf années. La technique repose sur le principe de l’élimination du poil à sa racine, plus précisément par la destruction du follicule pileux. Les professionnels utilisent principalement deux types d’équipement que sont les lasers à effet photomécanique et les lasers à effet thermique.

Pour accéder à des fiches d’information consacrées à ces opérations, mais également à d’autres interventions, nous vous invitons à consulter le site du SOFCPRE.

error: Content is protected !!