Les 6 bienfaits de la lecture sur le corps et sur l‘esprit

Il est possible que depuis votre plus tendre enfance vous ayez entendu vos parents vous répéter inlassablement que la lecture vous serait grandement bénéfique durant votre vie, sans que vous ne sachiez réellement pour quelle raison ils disaient cela. Alors même que vous ressentiez probablement un ennui lorsque vous étiez forcés d’ouvrir un livre. Et, pourtant en grandissant vous ressentez au fond de vous qu’ils avaient raison. Peut-être vous l’expliquez-vous peut-être pas. En réalité, ils avaient parfaitement raison et ceux pour plusieurs motifs que je vous propose de découvrir en parcourant ce billet de blog, ce qui vos fera déjà une excellente lecture.

La lecture un exercice d’abstraction

Vous me direz qu’il y a internet et que c’est largement suffisant. Le problème c’est que sur le web, c’est la vidéo qui domine, et la vidéo est l’antithèse de la lecture. Tandis que la lecture stimule votre intellect en vous obligeant à faire fonctionner votre imagination, la vidéo vous invite à la passivité en vous épargnant ce travail. Le fait est que les mots sont différents de ce qu’ils veulent transmettre comme message. Le mot « table », ne ressemble en rien à une table. Il n’est qu’une succession de caractères. Vous êtes donc forcé de produire un travail d’abstraction, c’est-à-dire d’interpréter le stimulus visuel alternativement à son sens premier pour parvenir à accéder à la signification du mot. D’abord, cela même est le sens de la liberté, car « faire comme si », c’est par définition s’émanciper de ce qui est. Ensuite, ce processus, extrêmement bénéfique, vous permet de recourir avec aisance à votre intelligence lorsque vous en aurez besoin dans des contextes hors lecture. La lecture est donc un exercice qui entraine votre cognition, afin qu’elle soit efficace en dehors de son cadre.

La lecture ou la consultation de l’éternité

Ce qui est écrit reste à jamais, ou en tous les cas à de grandes chances de traverser les âges. En quoi cela diffère-t-il de la technologie ?  La réponse est simple. La technologie est esclave de l’énergie pour fonctionner, supprimez l’énergie et la technologie devient inutilisable. Il y a des dizaines de façons de priver la technologie d’énergie, et l’épuisement des ressources n’en est qu’une parmi d’autres. Un dysfonctionnement généralisé du réseau électrique de la planète du à une tempête solaire, une guerre, un chantage entre les nations, la liste est longue. Tout appareil technologique est a donc un tendon d’Achille qui le rend dépendant d’un ou plusieurs réseaux pour fournir le service pour lequel il existe. Un livre ne dépend jamais que du papier sur lequel il est imprimé. Désactiver un réseau électrique, c’est immédiatement mettre hors service tous les dispositifs technologiques qui en dépendent. En revanche brûler une imprimerie, ne changera rien à la vie des milliers de livres qui y ont étés imprimés.

L’autonomie

Plus loin encore, il suffit d’un objet qui laisse une trace et une surface praticable pour pouvoir écrire. Un morceau de charbon et un mur, ou encore pour plus de durabilité un burin et un bloc de marbre. Si un gadget technologique vous manque dans la nature, vous aurez du mal à le fabriquer. Alors que si vous manquez de papier et d’encre, une alternative peut rapidement être trouvée. L’écriture ne disparaitra donc jamais, puisque par son coté pratique et autonome, elle est l’origine de la communication abstraite et différée. L’écriture et donc la lecture, irremplaçables, est la garantie d’accéder à une communication différée en toutes circonstances.

Cultiver son jardin secret

Chacun a sa propre lecture d’une même histoire. Et pour cause justement, c’est parce que l’imagination qui est fonction hautement intime est impliquée. Lire c’est doc voir se dérouler sous ses yeux ce qui se passe au fond de soi. La lecture d’une belle histoire ou même d’un essai méthodologique, est en réalité se voir dans un miroir. C’est de là que vient la relation intime entre le lecteur et le livre. Alors que dans son quotidien, l’individu ne contrôle que peu de choses, il trouve dans un bon livre un refuge, lui permettant d’être le maitre du contenu qu’il consulte, le manipulant et l’examinant à sa guise, à la lumière de ses humeurs. Cette pause de l’esprit, le rassurant en lui donnant les clés du pouvoir sur ce qu’il lit, est une thérapie de par son contraste avec l’impuissance moyenne de tout un chacun quant à son environnement.

Entrer dans l’âme de l’auteur

Rien n’est plus efficace pour partager l’univers d’autrui que de lire ses écrits. Le travail d’abstraction nécessaire pour accéder au sens du contenu d’un livre, fait laisser au lecteur une part de lui-même dans le processus. Par ce travail, le lecteur paye le droit de comprendre ce qui est écrit. Et c’est bien connu, ce qui est payé bénéficie de bien plus d’attention que ce qui est gratuit. Ainsi, par ce « payement », le lecteur s’imprègne voir fusionne littéralement avec l’auteur de l’ouvrage qu’il tient entre les mains.

Partager l’âme des autres lecteurs

Après s’être approprié le contenu d’un ouvrage e de l’avoir intimement intégré, cela sert de repère quand une autre personne parle de son point de vue propre concernant ce même ouvrage. En s’appuyant sur votre ressenti, vous comprenez alors la manière de penser de l’autre à la lumière de la vôtre. Ce qui a pour effet de rapprocher les personnes entre elles. Rien n’est plus puissant que la lecture pour rapprocher les personnes. Son pouvoir va bien au-delà de celui de la musique. Car, tandis que la musique est un rapprochement émotionnel qui se consomme dans l’instant, la lecture opère un rapprochement plus profond basé sur la cognition et sur le détail.

error: Contenu protegé
Partagez
Épinglez
Tweetez