Le guide complet pour créer son statut auto-entrepreneur étape par étape

Bienvenue dans notre ebook “Le guide complet pour créer son statut auto-entrepreneur étape par étape”. Si vous êtes en train de lire ces lignes, c’est que vous êtes sans doute intéressé par le statut d’auto-entrepreneur et que vous souhaitez en savoir plus sur les étapes à suivre pour créer votre entreprise.

Le statut d’auto-entrepreneur est une solution de plus en plus populaire pour les personnes souhaitant exercer une activité indépendante de façon occasionnelle ou régulière. Il permet de bénéficier de conditions de gestion simplifiées et de coûts réduits, tout en offrant une certaine flexibilité.

Dans cet ebook, nous vous proposons de découvrir toutes les étapes à suivre pour créer votre statut d’auto-entrepreneur, du choix de votre activité à la gestion de votre comptabilité et de vos obligations fiscales. Nous espérons que ce guide vous sera utile et vous permettra de vous lancer en toute confiance dans votre activité indépendante.

I. Introduction

  • Pourquoi devenir auto-entrepreneur?
  • Qui peut devenir auto-entrepreneur?

II. Étape 1 : Définir son activité

  • Choisir son statut juridique
  • Définir son activité et son secteur d’expertise

III. Étape 2 : S’inscrire sur le site de l’urssaf

  • Créer un compte en ligne
  • Remplir le formulaire d’immatriculation

IV. Étape 3 : Obtenir un numéro SIREN et un numéro SIRET

  • Comment obtenir un numéro SIREN et un numéro SIRET
  • Quand doit-on obtenir ces numéros?

V. Étape 4 : Souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle

  • Pourquoi est-il important de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle?
  • Comment souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle?

VI. Étape 5 : Gérer sa comptabilité et ses obligations fiscales

  • Gérer sa comptabilité en tant qu’auto-entrepreneur
  • Les obligations fiscales de l’auto-entrepreneur

VII. Étape 6 : Trouver des clients et développer son activité

  • Comment trouver des clients en tant qu’auto-entrepreneur
  • Comment développer son activité en tant qu’auto-entrepreneur

VIII. Conclusion

  • Les avantages et inconvénients du statut d’auto-entrepreneur
  • Les étapes à suivre pour réussir en tant qu’auto-entrepreneur

I. Introduction

Pour de nombreuses personnes, devenir auto-entrepreneur est une solution intéressante pour lancer leur propre entreprise et être leur propre patron. Le statut d’auto-entrepreneur est facile à mettre en place et offre de nombreux avantages, tels que la simplicité administrative, la flexibilité et la possibilité de cumuler plusieurs activités. Cependant, il est important de bien comprendre les obligations et les limites de ce statut avant de se lancer.

Cet ebook vous guide étape par étape dans la création de votre statut d’auto-entrepreneur. Nous aborderons les différentes étapes à suivre pour définir votre activité, vous inscrire sur le site de l’urssaf, obtenir un numéro SIREN et un numéro SIRET, souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle, gérer votre comptabilité et vos obligations fiscales, et trouver des clients et développer votre activité.

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, voici quelques points à considérer avant de devenir auto-entrepreneur :

  • Pourquoi devenir auto-entrepreneur ?

Il y a plusieurs raisons qui peuvent vous pousser à devenir auto-entrepreneur :

  • Vous souhaitez lancer votre propre entreprise, mais vous ne voulez pas vous lancer dans une création d’entreprise classique, qui peut être complexe et coûteuse.
  • Vous avez une idée de business que vous souhaitez tester sur le marché, sans vous engager à long terme.
  • Vous êtes salarié et vous souhaitez cumuler votre activité principale avec une activité complémentaire, sans avoir à créer une entreprise distincte.
  • Vous êtes étudiant et vous souhaitez mettre en pratique vos compétences et votre créativité en créant votre propre entreprise.

Le statut d’auto-entrepreneur vous permet de concilier votre vie professionnelle et personnelle, tout en bénéficiant de la flexibilité et de la liberté que vous apporte votre propre entreprise.

  • Qui peut devenir auto-entrepreneur ?

Le statut d’auto-entrepreneur est ouvert à toute personne physique majeure, quelle que soit sa nationalité, qui souhaite exercer une activité professionnelle indépendante de façon occasionnelle ou régulière. Il est accessible à tous, quel que soit le domaine d’activité et ne nécessite pas de diplôme ni d’expérience particulière. Cependant, certaines conditions doivent être remplies pour pouvoir bénéficier du statut d’auto-entrepreneur :

  • Exercer une activité indépendante : pour être auto-entrepreneur, vous devez exercer une activité indépendante, c’est-à-dire que vous êtes votre propre patron et que vous n’avez pas de lien de subordination avec un employeur. Vous êtes libre de définir votre activité et vos tarifs, mais vous êtes également responsable de votre activité et de ses conséquences.
  • Exercer une activité de façon occasionnelle ou régulière : le statut d’auto-entrepreneur est accessible aux personnes qui exercent une activité de façon occasionnelle ou régulière. Si vous exercez une activité de façon occasionnelle, cela signifie que vous n’avez pas l’intention de la poursuivre à temps plein et que vous n’avez pas l’intention de dépasser un certain seuil de chiffre d’affaires. Si vous exercez une activité de façon régulière, cela signifie que vous avez l’intention de la poursuivre à temps plein et que vous êtes prêt à accepter tous les contrats proposés dans votre domaine d’activité.
  • Ne pas dépasser un certain seuil de chiffre d’affaires : pour bénéficier du statut d’auto-entrepreneur, vous ne devez pas dépasser un certain seuil de chiffre d’affaires annuel. Ce seuil dépend de votre domaine d’activité et varie entre 82 800 € HT et 170 000 € HT selon les cas.
  • Il est important de respecter ces seuils de chiffre d’affaires pour pouvoir bénéficier du statut d’auto-entrepreneur et de ses avantages (simplicité de gestion, coûts réduits, etc.). Si vous dépassez ces seuils, vous serez considéré comme une entreprise “classique” et vous devrez vous soumettre aux obligations fiscales et sociales qui en découlent.
  • Il est important de noter que ces seuils de chiffre d’affaires sont annuels et sont calculés sur la base de votre chiffre d’affaires HT (hors taxes). Si vous exercez plusieurs activités en tant qu’auto-entrepreneur, vous devez cumuler le chiffre d’affaires de chacune de ces activités pour savoir si vous dépassez ou non le seuil autorisé.
  • Il est également important de noter que ces seuils de chiffre d’affaires sont susceptibles d’évoluer chaque année. Il est donc important de vérifier régulièrement que vous ne dépassez pas ces seuils et de vous rapprocher de l’urssaf si vous avez des doutes ou des questions.

II. Étape 1 : Définir son activité

La première étape pour devenir auto-entrepreneur est de définir votre activité et votre secteur d’expertise. Cela vous permettra de choisir le statut juridique qui convient le mieux à votre projet.

  • Choisir son statut juridique

Il existe plusieurs statuts juridiques pour les auto-entrepreneurs, qui dépendent de votre activité et de votre statut :

  • L’entreprise individuelle : c’est le statut le plus courant pour les auto-entrepreneurs. Il convient aux activités commerciales, artisanales et libérales, et permet de cumuler plusieurs activités.
  • La société à responsabilité limitée (SARL) unipersonnelle : ce statut convient aux activités commerciales et artisanales, et permet de créer une entreprise avec une structure juridique distincte.
  • La société par actions simplifiée (SAS) unipersonnelle : ce statut convient aux activités commerciales, artisanales et libérales, et permet de créer une entreprise avec une structure juridique distincte.

Il est important de bien réfléchir à votre statut juridique, car il déterminera vos obligations et votre responsabilité vis-à-vis de votre entreprise. N’hésitez pas à demander conseil à un expert-comptable ou à un avocat pour vous aider à faire le bon choix.

  • Définir son activité et son secteur d’expertise

Il est important de bien définir votre activité et votre secteur d’expertise, afin de savoir quels services ou produits vous allez proposer à vos clients. Voici quelques éléments à prendre en compte :

  • Quels sont vos centres d’intérêt et vos passions ? Quels sont vos compétences et votre expérience professionnelle ?
  • Quel est votre public cible et comment pouvez-vous répondre à ses besoins ?
  • Quel est le marché sur lequel vous souhaitez vous positionner ? Quels sont vos concurrents et comment pouvez-vous vous démarquer ?

Prenez le temps de réfléchir à votre projet avant de vous lancer, afin de vous assurer que votre activité est viable et que vous êtes prêt à l’exercer de manière professionnelle.

III. Étape 2 : S’inscrire sur le site de l’urssaf

La seconde étape pour devenir auto-entrepreneur est de vous inscrire sur le site de l’urssaf (www.urssaf.fr). Cette étape est obligatoire pour tous les auto-entrepreneurs et vous permettra d’obtenir votre numéro Siren (identifiant unique qui vous est attribué par l’urssaf). Pour vous inscrire sur le site de l’urssaf, vous devez :

  1. Créer un compte sur le site de l’urssaf : pour vous inscrire sur le site de l’urssaf, vous devez d’abord créer un compte en ligne. Pour ce faire, vous devez vous rendre sur le site de l’urssaf et cliquer sur “Créer un compte”. Vous devrez ensuite remplir un formulaire en ligne et fournir certaines informations personnelles, comme votre nom, votre adresse, votre date de naissance, etc.
  2. Remplir un formulaire d’inscription : une fois votre compte créé, vous devrez remplir un formulaire d’inscription en ligne. Ce formulaire vous permettra de déclarer votre activité et de préciser votre statut d’auto-entrepreneur. Vous devrez notamment fournir des informations sur votre activité, votre chiffre d’affaires estimé, votre statut (salarié, étudiant, demandeur d’emploi, etc.), etc.
  3. Recevoir votre numéro Siren : une fois votre formulaire d’inscription validé par l’urssaf, vous recevrez votre numéro Siren par courrier postal. Ce numéro est unique et vous sera attribué pour la durée de votre activité en tant qu’auto-entrepreneur. Vous devrez utiliser ce numéro pour toutes vos déclarations et paiements (cotisations sociales, TVA, impôt sur le revenu, etc.).

Il est important de vous inscrire sur le site de l’urssaf dès le début de votre activité en tant qu’auto-entrepreneur, afin de respecter vos obligations fiscales et sociales. N’oubliez pas de vous tenir informé des éventuelles évolutions du statut d’auto-entrepreneur et de vous rapprocher de l’urssaf si vous avez des questions ou des difficultés.

PARTIE MANQUANTE

IV. Étape 3 : Obtenir un numéro SIREN et un numéro SIRET

Une fois que vous avez créé votre compte sur le site de l’urssaf, vous devez obtenir un numéro SIREN et un numéro SIRET. Le numéro SIREN est un numéro d’identification de votre entreprise qui vous est attribué lors de votre immatriculation. Il est composé de 9 chiffres et est unique pour chaque entreprise.

Le numéro SIRET est un numéro d’identification de votre établissement. Si vous avez plusieurs établissements, vous devez obtenir un numéro SIRET pour chacun d’entre eux. Le numéro SIRET est composé de 14 chiffres et est composé de votre numéro SIREN, suivi de votre numéro d’établissement.

  • Comment obtenir un numéro SIREN et un numéro SIRET ?

Pour obtenir un numéro SIREN et un numéro SIRET, vous devez remplir le formulaire d’immatriculation en ligne sur le site de l’urssaf. Vous devez y indiquer votre nom, votre prénom, votre adresse, votre activité et votre statut juridique. Une fois votre formulaire d’immatriculation validé, vous recevrez votre numéro SIREN et votre numéro SIRET par courrier.

  • Quand doit-on obtenir ces numéros ?

Il est important d’obtenir votre numéro SIREN et votre numéro SIRET dès le début de votre activité, afin d’éviter toute pénalité ou retard dans vos déclarations et paiements. Si vous commencez votre activité en milieu d’année, vous devez obtenir votre numéro SIREN et votre numéro SIRET avant le 1er juillet de l’année en cours, afin de pouvoir déclarer et payer vos cotisations sociales dans les délais.

V. Étape 4 : Souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle

Il est important de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle lorsque vous exercez une activité en tant qu’auto-entrepreneur, afin de couvrir les risques liés à votre activité. En effet, en tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes responsable de vos actes professionnels et de tout dommage que vous pourriez causer à vos clients ou à des tiers.

  • Pourquoi est-il important de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle ?

Il est important de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle pour plusieurs raisons :

  • Elle vous protège en cas de dommages causés à vos clients ou à des tiers durant l’exercice de votre activité. Si un client vous poursuit en justice pour un préjudice subi du fait de votre activité, votre assurance responsabilité civile professionnelle prendra en charge les frais de défense et les éventuelles indemnités à verser.
  • Elle vous permet également de protéger votre patrimoine personnel en cas de poursuites judiciaires. En effet, en tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes responsable de vos actes professionnels et vous pouvez être condamné à verser des dommages et intérêts si vous êtes considéré comme responsable de dommages causés à vos clients ou à des tiers. Si vous êtes assuré, votre assurance responsabilité civile professionnelle prendra en charge ces frais et vous protégera contre toute saisie sur votre patrimoine personnel.
  • Comment souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle ?
  • Pour souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle, vous pouvez vous adresser à un courtier ou à une compagnie d’assurance. Il existe de nombreuses offres d’assurance responsabilité civile professionnelle sur le marché, adaptées à différents métiers et secteurs d’activité.
  • Voici les étapes à suivre pour souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle :
  • Déterminez vos besoins en matière d’assurance : tous les métiers n’ont pas les mêmes risques professionnels et il est important de souscrire une assurance qui correspond à votre activité. Pensez à vous renseigner sur les risques liés à votre métier et à vos besoins en matière d’assurance.
  • Faites une comparaison des offres : il existe de nombreuses offres d’assurance responsabilité civile professionnelle sur le marché. Prenez le temps de comparer les différentes offres et de choisir celle qui correspond le mieux à vos besoins et à votre budget.
  • Contactez un courtier ou une compagnie d’assurance : une fois que vous avez choisi l’offre qui vous convient le mieux, vous pouvez contacter un courtier ou une compagnie d’assurance pour souscrire votre assurance. N’hésitez pas à négocier les conditions et les tarifs si vous le jugez nécessaire.
  • Signez le contrat d’assurance : une fois que vous êtes d’accord sur les conditions du contrat, vous pouvez signer et régler votre assurance responsabilité civile professionnelle. N’oubliez pas de conserver une copie du contrat et de vous assurer que votre assurance est bien en vigueur.
  • Il est important de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle dès le début de votre activité en tant qu’auto-entrepreneur, afin de protéger votre activité et votre patrimoine personnel. N’oubliez pas de vérifier régulièrement que votre assurance est toujours adaptée à vos besoins et de la renouveler si nécessaire.

VI. Étape 5 : Gérer sa comptabilité et ses obligations fiscales

En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes tenu de respecter certaines obligations comptables et fiscales. Il est important de les connaître et de les respecter pour éviter toute pénalité ou retard dans vos déclarations et paiements.

  • Gérer sa comptabilité en tant qu’auto-entrepreneur

En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes tenu de tenir une comptabilité de votre entreprise, même si vous n’avez pas besoin de déposer un bilan ou de rendre des comptes à un tiers. Cela vous permet de suivre l’évolution de votre entreprise et de savoir si elle est rentable ou non.

Voici les principales obligations comptables pour les auto-entrepreneurs :

  • Tenir une comptabilité de votre entreprise : cela consiste à enregistrer toutes les opérations financières de votre entreprise, telles que les ventes, les achats, les frais, les salaires, etc. Vous pouvez utiliser un logiciel de comptabilité ou un cahier pour tenir votre comptabilité.
  • Établir une facture pour chaque vente : vous devez établir une facture pour chaque vente de service ou de produit que vous réalisez. La facture doit être signée et comporter les informations suivantes : votre nom et votre adresse, le nom et l’adresse de votre client, la date de la vente, la description du service ou du produit, le prix HT (hors taxe) et le prix TTC (toutes taxes comprises), et le taux de TVA (taux de value ajoutée).
  • Conserver vos justificatifs de dépenses : vous devez conserver tous les justificatifs de vos dépenses professionnelles, tels que les factures, les tickets de caisse, les reçus, etc. Ces justificatifs vous permettront de déduire vos frais professionnels de votre chiffre d’affaires et de diminuer votre bénéfice imposable.
  • Les obligations fiscales de l’auto-entrepreneur

En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes soumis aux mêmes obligations fiscales que les autres entreprises. Voici les principales obligations fiscales pour les auto-entrepreneurs :

  • Déclarer et payer vos cotisations sociales : en tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes soumis aux mêmes cotisations sociales que les salariés. Vous devez déclarer et payer vos cotisations sociales tous les mois ou tous les trimestres, en fonction de votre chiffre d’affaires. Vous pouvez déclarer et payer vos cotisations sociales en ligne sur le site de l’urssaf, ou en utilisant un logiciel de gestion comptable.
  • Il est important de déclarer et de payer vos cotisations sociales dans les délais, afin d’éviter toute pénalité ou retard. Si vous déclarez et payez vos cotisations sociales tous les mois, vous devez les déclarer et les payer avant le 15 du mois suivant. Si vous déclarez et payez vos cotisations sociales tous les trimestres, vous devez les déclarer et les payer avant le 15 du mois suivant la fin du trimestre.
  • Effectuer une déclaration de TVA : si votre chiffre d’affaires annuel dépasse le seuil de vente de 82 800 € HT, vous êtes tenu de déclarer et de payer la TVA (taxe sur la valeur ajoutée). La TVA est une taxe que vous facturez à vos clients et que vous reversez à l’État. Vous pouvez déclarer et payer la TVA en ligne sur le site de l’administration fiscale.
  • Déclarer et payer l’impôt sur le revenu : en tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes soumis à l’impôt sur le revenu et vous devez déclarer et payer vos impôts chaque année. Vous pouvez déclarer vos impôts en ligne sur le site de l’administration fiscale ou en utilisant un logiciel de gestion comptable.
  • Il est important de respecter toutes ces obligations fiscales pour éviter toute pénalité ou retard dans vos déclarations et paiements. N’hésitez pas à vous faire conseiller par un professionnel ou à utiliser un logiciel de gestion comptable pour vous aider à gérer votre comptabilité et vos obligations fiscales en tant qu’auto-entrepreneur.

VII. Étape 6 : Trouver des clients et développer son activité

Une fois que votre statut d’auto-entrepreneur est en place, vous pouvez commencer à trouver des clients et à développer votre activité. Voici quelques conseils pour vous aider à réussir en tant qu’auto-entrepreneur :

  • Comment trouver des clients en tant qu’auto-entrepreneur ?

Il existe plusieurs moyens de trouver des clients en tant qu’auto-entrepreneur :

  • Utiliser les réseaux sociaux : les réseaux sociaux sont une excellente manière de promouvoir votre activité et de trouver des clients. Créez une page professionnelle sur les réseaux sociaux qui vous intéressent et publiez régulièrement du contenu pour vous faire connaître.
  • Participer à des événements professionnels : les salons professionnels, les forums, les conférences, etc. sont de bons moyens de rencontrer des clients potentiels et de développer votre réseau.
  • Faire du porte-à-porte : si vous exercez une activité de service, vous pouvez faire du porte-à-porte pour vous faire connaître et proposer vos services aux habitants de votre quartier.
  • Utiliser les sites de petites annonces : il existe de nombreux sites de petites annonces sur lesquels vous pouvez publier des annonces pour proposer vos services ou produits. Ces sites peuvent être un moyen efficace de trouver des clients, en particulier si vous ciblez un public spécifique ou si vous exercez une activité qui nécessite peu de déplacements.
  • Utiliser les réseaux professionnels : les réseaux professionnels, tels que les chambres de commerce, les associations d’entrepreneurs, etc. peuvent être de bons moyens de trouver des clients et de développer votre réseau.
  • Il est important de diversifier les moyens de trouver des clients et de ne pas se reposer uniquement sur un seul canal. N’hésitez pas à être créatif et à explorer de nouvelles pistes pour développer votre activité.
  • Comment développer son activité en tant qu’auto-entrepreneur ?
  • Voici quelques conseils pour développer votre activité en tant qu’auto-entrepreneur :
  • Améliorer votre visibilité : plus vous êtes visible, plus vous avez de chances de trouver des clients. Pensez à utiliser les réseaux sociaux, les sites de petites annonces, les réseaux professionnels, etc. pour vous faire connaître.
  • Proposer des services de qualité : pour fidéliser votre clientèle et en attirer de nouvelles, il est important de proposer des services ou produits de qualité. Pensez à vous former régulièrement et à vous perfectionner dans votre domaine d’expertise.
  • Gérer votre temps et votre planning de manière efficace : en tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes votre propre patron et vous devez gérer votre temps et votre planning de manière efficace pour être productif. Pensez à utiliser des outils de gestion de temps et à vous fixer des objectifs à atteindre chaque jour ou chaque semaine.
  • Diversifier votre activité : pour développer votre activité, vous pouvez également penser à diversifier vos offres ou à proposer de nouveaux services ou produits. Cela vous permettra de toucher de nouveaux clients et de vous démarquer de la concurrence.

VIII. Conclusion

Devenir auto-entrepreneur est une solution intéressante pour lancer sa propre entreprise et être son propre patron. Le statut d’auto-entrepreneur est facile à mettre en place et offre de nombreux avantages, tels que la simplicité administrative, la flexibilité et la possibilité de cumuler plusieurs activités. Cependant, il est important de bien comprendre les obligations et les limites de ce statut avant de se lancer.

En suivant les étapes décrites dans ce guide, vous devriez être en mesure de créer votre statut d’auto-entrepreneur étape par étape et de démarrer votre activité de manière professionnelle. N’oubliez pas de rester vigilant et de vous tenir informé des éventuelles évolutions du statut d’auto-entrepreneur et des obligations qui en découlent.

En espérant que ce guide vous aura été utile et vous aidera à réussir en tant qu’auto-entrepreneur !

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page