7 Répulsifs naturels pour éloigner les chats des voisins

Les chats sont certes des animaux de compagnie très attachants, mais peuvent par moments se révéler constituer une source de nuisance non-négligeable. Entre les poubelles qui sont saccagées ou encore les cuisines dévalisées, les chats peuvent aussi être des vecteurs de maladies dangereuses. De plus, lorsqu’ils se multiplient, ils peuvent devenir agressifs et représenter un risque pour les enfants. Bien loin de vous proposer des méthodes létales, ce billet de blog vous propose de découvrir des répulsifs naturels capables de repousser efficacement les chats sans leur faire de mal et sans que leur retour ne soit constaté. Ce qui attire un chat, c’est d’abord et avant tout la nourriture. Les chats sont des animaux territoriaux. Chaque pâté de maison a son mâle dominant, qui garde son territoire pour y recevoir des femelles disponibles pour l’accouplement. Il y a donc souvent plus de femelles que de mâles dans les quartiers. Sauf situation exceptionnelle, deux mâles adultes qui se rencontrent combattent pour le contrôle du territoire. La conclusion est que la seconde raison de la présence de chats est l’attirance pour un partenaire sexuel. Pour repousser les chats, les odeurs et les parfums sont d’un grand secours. Mais d’abord des gestes simples et indispensables.

Créer un environnement défavorable à l’installation des chats

L’idée est de ne pas les nourrir, ne pas leur servir de l’eau et ne pas laisser les poubelles à leur portée. Les chats recherchent également souvent des abris pour se protéger. Il est donc indispensable de correctement verrouiller votre garage, ou votre abri de jardin si vous en avez un de telle sorte à ce qu’aucun chat ne puisse y élire domicile. Ces règles de base aussi évidentes soient-elles, ne sont pas toujours observées, rendant toute autre initiative pour repousser les chats vaine ou tout du moins n’ayant pas la même efficacité que si elle fut mise en place avec les conditions exposées dans ce paragraphe préalablement réunies. Il est important de savoir qu’il ne faut surtout pas utiliser de l’eau de javel pour nettoyer les endroits qui ont été souillés par les urines ou les selles de chats. Loin de les éloigner, l’eau de javel les attire et les encourage à recommencer. 

Le poivre

Le poivre est un irritant pour la truffe du chat et altère ses capacités respiratoires. Dispersez du poivre sur tous les lieux de passage de l’animal susceptibles de le conduire chez vous. Lorsque le chat reniflera le poivre, il vivra une mauvaise expérience. L’épice s’immiscera dans ses narines provoquant de violents picotements tout en irritant les yeux l’empêchant de correctement les utiliser une période suffisamment longue et désagréable pour qu’il ne revienne plus sur les lieux de l’incident. 

Le vinaigre blanc

L’odeur de ce vinaigre à elle seule suffit à faire fuir le chat. Le vinaigre blanc est un excellent moyen, écologique qui plus est, pour repousser les chats avec un maximum d’efficacité. Le vinaigre blanc est très polyvalent en tant que répulsif, d’abord, puisqu’il convient parfaitement pour repousser les souris ou encore les rats, mais aussi et bien sûr dans les tâches ménagères en tant que puissant détergent. 

La moutarde

La moutarde aussi est un répulsif qui a fait maintes et maintes fois ses preuves également. Par exemple, si vous avez un potager et que les chats sont un véritable problème pour vous dans les saccages qu’ils font subir à vos plantes, vous pouvez mélanger de la moutarde à de l’eau et pulvériser sur les plantes directement. La moutarde est inoffensive pour elles, mais fait fuir les chats. 

Les huiles essentielles

Certaines huiles essentielles sont des répulsifs contre les chats puissants à l’efficacité quasi-universelle. Parmi ces huiles on peut compter, l’huile essentielle de lavande, d’écorce d’orange, de citron ou encore de citronnelle. Ces huiles essentielles sont parfaitement inoffensives et agissent sur la sensibilité olfactive de l’animal.  

L’eau

La grande majorité des chats n’aime pas l’eau. Si vous avez un détecteur de mouvement, vous pouvez le raccorder à une vanne elle-même reliée à une buse d’arrosage. Dès qu’un chat traverse le jardin la buse s’active et le et d’eau fait fuir l’intrus. Votre jardin est ainsi sécurisé en plus d’être régulièrement arrosé. Vous faites d’une pierre deux coups. 

Les ultrasons

Les ultrasons sont une gamme de fréquences sonores qui est détectée par les chats. Si vous projetez d’opter pour cette option, sachez que vous devez vous équiper d’un appareil puissant, qui émet sur des fréquences différentes, avec un volume variable de manière aléatoire ainsi que des coupures et reprises imprévisibles. Si le bruit est constant, le chat s’y habituera à la longue et l’appareil n’aura plus l’effet escompté. Il est important de savoir que les ultrasons ne peuvent pas traverser les murs car ces derniers sont trop denses et trop compacts. Pour obtenir une efficacité substantielle, installez votre générateur à ultrasons, dans un local vaste et dégagé pour que la surface protégée soit maximale. Les ultrasons eux-mêmes n’ont pas une très grande portée en termes de distance. Et demeurent une solution complémentaire au problème des chats, et non une solution de fond. 

Les chiens

Évident, mais les choses les plus évidentes valent la peine d’être mentionnées, car ce sont les choses qui ont le plus de risques d’échapper à l’esprit. Si vous avez les moyens d’avoir un chien chez-vous, vous avez une solution toute trouvée contre la présence des chats. Dans le cas contraire, votre détecteur de mouvements (si vous en avez un bien sûr) sera relié non pas à une vanne, mais à un magnétophone avec des aboiements de chien enregistré dessus. Le magnétophone se déclenchera dès qu’un chat se présentera dans l’espace protégé. Veillez à ajuster la hauteur de sensibilité du détecteur de mouvement, pour que seules les silhouettes de chats soient identifiées et non pas celles des rongeurs ou autres chauves-souris. Ce qui risque de faire bien plus de bruit que nécessaire.

error: Contenu protegé
Partagez
Enregistrer
Tweetez