Détruire un nid de fourmis : Nos 5 astuces hyper simples

Détruire un nid de fourmis, c’est en réalité tuer des millions de fourmis. C’est éliminer une structure complexe, et réduire à néant l’intégralité d’une colonie. Il ne s’agit donc pas d’un acte anodin. Mais lorsque ces mêmes fourmis initient une invasion dans votre domicile, parfois il n’y a pas d’autres solutions que celle-ci qui, certes, est radicale mais a néanmoins l’avantage d’être efficace. la destruction des nids de fourmis peut-être mécanique, chimique ou thermique. Les trois méthodes ont leurs lots d’avantages et d’inconvénients. Mais d’abord pourquoi éliminer les fourmis, alors qu’elles ne sont pas considérées comme des nuisibles. La première raison est l’infiltration. Les fourmis de par leur petite taille s’infiltrent partout et il est très difficile de protéger à 100% les aliments de leurs attaques. Lorsqu’elles jettent leur dévolu sur un gâteau ou sur un pot de miel, il est pratiquement inutilisable ou alors il faut méticuleusement retirer une à une chaque fourmi. Une opération qui prend du temps. S’il on peut s’y adonner une ou deux fois, la manipulation se transforme en véritable corvée, lorsqu’il faut le faire tous les jours. Ensuite, parce que les fourmis ne sont pas si inoffensives que cela. Dans la mesure où il existe des espèces capables d’infliger des morsures douloureuses voir provoquer des allergies. Certains incidents impliquant des fourmis qui se sont introduites dans les conduits auditifs d’enfant ont été rapportés et ont nécessité une intervention médicale. En résumé, même si on ne leur veut pas de mal dans l’absolu, tout le monde s’accordera à dire que les fourmis n’ont rien à faire dans les lieux de vie. 

L’eau chaude et le liquide vaisselle

Cette méthode n’est à utiliser que si aucune plantation importante ne se situe dans les environs de la fourmilière. L’eau chaude tuera les racines et donc les plantes se trouvant à proximité. Mélangez du liquide vaisselle à de l’eau chaude puis versez le tout par l’une des ouvertures principales de la fourmilière. Le liquide vaisselle réduit le taux d’absorption de l’eau par la terre, et permet donc à une plus grande quantité d’eau d’atteindre les profondeurs de la fourmilière. La température brûlera tout sur son passage. Fourmis adultes, larves et reine. Prévoyez cependant une grande quantité d’eau. Si vous n’avez pas de liquide vaisselle, vous pouvez le remplacer par du vinaigre blanc par exemple ou encore par de l’ammoniaque. Qui agissent tous deux comme des poisons. Privilégiez cependant le vinaigre blanc, car il n’a aucune action polluante sur les sols. Pour être assuré de tuer les fourmis tout en respectant les sols, il est est possible de recourir au bicarbonate de soude qui déshydrate les fourmis et les tue. 

Le bicarbonate de soude et le sucre

Une autre manière de tuer les fourmis en utilisant le bicarbonate de soude et de le mélanger  au sucre. Les fourmis seront attirées par le sucre et en ingérant le bicarbonate mélangé à ce dernier périront desséchées. Cette méthode est par contre assez lente à donner son effet et ne permet pas d’éliminer les cœurs stratégiques de la fourmilière, à savoir la pouponnière et la reine. En effet la reine tout comme les larves restent immobiles et ne se déplacent pas vers la source de nourriture. Or pour que le poison agisse, il doit être directement ingéré par l’insecte.

L’utilisation du marc de café et de l’eau chaude

Le marc de café est un véritable poison pour les fourmis et les maintient éloignées en tant que répulsif. Si vous le mélangez à de l’eau chaude, l’action du marc et de la température de l’eau combinés ne laisseront aucune chance aux fourmis. Il est toujours plus intéressant de détruire la fourmilière, condamnant ainsi l’ensemble de la colonie, plutôt que de tuer fourmis par fourmis tout en laissant leur source intacte, ne résolvant ainsi rien du tout puisque vous aurez toujours un problème de fourmis tant que le lieu ou elles sont produites continuera d’exister.  

Le recours à la terre de diatomée

Cette poudre démontre déjà son efficacité avec bien d’autres espèces de nuisibles. Avec les fourmis elle est redoutable et présente l’avantage de n’être dangereuse ni pour les humains, ni pour les animaux de compagnie. Mélangez de la terre de diatomée  avec de l’eau et de la lessive et laissez le mélange généreusement s’écouler dans la fourmilière. Cette poudre, au même titre que le bicarbonate de soude déshydrate l’insecte et le tue par dessèchement. Il ne faudra pas plus d’une semaine pour que la fourmilière soit totalement anéantie. Même si le mélange n’atteint pas toutes les galeries de la fourmilière, le fait que les voies de passage principales soient contaminées suffit à produire l’effet escompté. Vous pouvez aussi utiliser la méthode du sucre, comme pour le bicarbonate de soude, afin de distiller progressivement le poison au sein de la colonie. 

Tuer la reine

La reine est la pierre angulaire de la colonie. Puisque c’est elle qui pond tous les œufs et à ce titre se trouve au cœur du processus de reproduction de la fourmilière. Une fois que vous aurez tué la reine, même si les autres fourmis sont toutes en vie et en pleine santé, la fourmilière est finie. Pour être sûrs de tuer la reine. Suivez une colonne de fourmis jusqu’à la fourmilière, puis creusez jusqu’à dénuder l’intégralité de celle-ci. Cherchez parmi les fourmis la plus grosse d’entre elles, et tuez-la. A l’instant ou la reine sera morte, la fourmilière sera en état de mort programmée, chaque fourmilière n’a qu’une seule reine. Irremplaçable. Lorsque celle-ci meurt, il en va de la fin de l’ensemble de la fourmilière. Le processus d’agonie ne durera guère plus de quelques jours.