Cuve de stockage d’eau : enterrée ou non ?

En plus d’économiser l’eau potable, l’eau de pluie est excellente pour le jardin. Mais, faut-il une cuve enterrée ou une cuve hors-sol pour la récupération de l’eau de pluie ? Le choix n’est vraiment pas facile entre ces deux dispositifs, selon leurs contextes spécifiques d’utilisation. Quels avantages sont liés à l’usage d’une cuve de stockage d’eau hors-sol ? Quels sont ceux qui sont liés à l’utilisation d’une cuve de stockage enterrée ? Les réponses à ces questions vous seront sans doute utiles si vous envisagez d’installer une cuve de stockage d’eau pluviale dans votre jardin.

La cuve de stockage d’eau hors-sol

Ce type de cuve est celui qui est généralement utilisé pour la récupération de l’eau de pluie destinée à l’arrosage des plantes du jardin. La contenance d’une cuve hors-sol n’est souvent pas élevée, on ne l’utilise que pour stocker de petites quantités d’eau. On retrouve ainsi des récupérateurs d’eau ayant en moyenne un volume de 265 L, 400 L ou 600 L.

Toutefois, pour des personnes ayant des jardins de superficie élevée, il existe des récupérateurs d’eau hors-sol dont la contenance peut atteindre 2000 L. Ce que vous devez garder en tête quant au choix du volume idéal de cuve pour votre jardin est que 17 litres d’eau de pluie suffisent en moyenne pour arroser correctement 1 mètre carré de votre jardin et que 190 litres d’eau sont nécessaires pour un lavage de voiture.

Il faudra également prendre en compte la pluviométrie de votre région ainsi que la superficie de votre toit pour un bon choix. Vu que la capacité de stockage de cette cuve est généralement petite, elle est plus accessible économiquement. Il faut débourser selon le modèle et la taille, entre 100 euros et 500 euros pour l’acquérir.

De son côté, l’avantage de la citerne à eau se trouve dans le fait qu’elle peut être facilement et simplement installée. Grâce à certains équipements supplémentaires, elle est directement raccordée à la descente de votre gouttière et se pose simplement au sol. L’utilisation de l’eau de pluie collectée est aussi facilitée par la présence d’un robinet intégré à la cuve. Dans la plupart des cas, vous pouvez procéder vous-même à l’installation du collecteur extérieur même si l’aide d’un professionnel est recommandée pour un meilleur résultat. Nous vous conseillons particulièrement d’opter pour les cuves en polyéthylène haute densité (PEHD) qui en plus d’être légères, sont très résistantes aux UV. Cette matière permet de réduire considérablement la prolifération des algues ou bactéries dues à la chaleur solaire.

En outre, la mise en place d’une cuve de stockage hors-sol réduira vos factures d’approvisionnement en eau potable si vous aviez l’habitude d’utiliser l’eau du robinet pour l’arrosage du jardin ou le lavage de votre voiture. Toujours sur le plan économique, selon votre commune d’appartenance, vous pouvez bénéficier de la part des autorités, d‘une subvention pour l’installation de votre cuve de stockage d’eau de pluie hors-sol. À vous donc de vous rapprocher des autorités communales compétentes pour avoir les informations nécessaires à ce sujet.

Pour ceux qui accordent un intérêt particulier à l’esthétique extérieure de leur habitat, sachez également qu’il est possible de trouver la cuve hors-sol qui comblera vos attentes. En réalité, certaines enseignes spécialisées vous proposent des récupérateurs d’eau personnalisables et assez discrets pour pouvoir s’intégrer naturellement dans le paysage extérieur de votre maison.

Une cuve de stockage d’eau enterrée

Comme son nom l’indique, la mise en place de ce dispositif nécessite de creuser un trou dans le jardin où ce dernier sera enfoui. La cuve enterrée présente ainsi l’avantage de ne pas être visuellement remarquable dans le jardin comme c’est le cas avec une cuve hors-sol. Vous n’avez donc pas à craindre de perturber l’ambiance visuelle de votre espace vert extérieur. L’installation de ce genre de cuve étant assez complexe, les services d’un professionnel sont forcément requis. Un collecteur d’eau pluviale enfoui dans le sol possède les mêmes modalités de fonctionnement qu’une cuve hors-sol parce qu’elle est aussi alimentée par le biais de la gouttière de votre maison. Pour l’arrosage du jardin, il faudra toutefois installer une pompe au niveau de votre récupérateur d’eau enterré en vue d’alimenter le tuyau d’arrosage ou le robinet.

Contenance et qualité de l’eau

Le récupérateur d’eau enfoui possède généralement un filtre destiné à débarrasser l’eau pluviale de la plupart des déchets solides qu’elle contient. De plus, le dispositif peut être fait en PEHD ou en béton, ce qui permet de stocker l’eau de pluie dans les meilleures conditions. Avec ce modèle de cuve, vous bénéficiez d’un volume de stockage plus grand avec des contenances qui peuvent en moyenne aller de 1500 L à 10 000 L.

De ce fait, l’eau collectée dans une cuve enterrée peut également servir à des usages domestiques (eau pour WC, lavage de sol ou lave-linge). Bien évidemment, l’eau pluviale devra satisfaire certaines conditions sanitaires avant que la cuve soit intégrée au réseau hydraulique de votre habitat.

Un geste écologique et économique

Sur le plan économique, vous pouvez également bénéficier suivant votre commune, de subventions pour l’installation de ce dispositif dans le sous-sol de votre jardin. Comme dans le cas d’un récupérateur hors-sol, l’installation de cet équipement vous permet de faire des économies d’eau potable. Par ailleurs, vous contribuez dans une certaine mesure à la sauvegarde de la planète, surtout en été, vu que l’utilisation de l’eau potable a un impact négatif sur les nappes phréatiques. Installer une cuve de stockage d’eau enterrée dans votre jardin est donc une alternative écologique. Il est par ailleurs important de préciser qu’un entretien adéquat et régulier est nécessaire pour votre cuve, qu’elle soit enterrée ou pas.

En particulier pour les cuves enterrées qui disposent de filtres, il faudra procéder annuellement au nettoyage de ces derniers. Par ailleurs, la cuve entière doit être vidée, nettoyée et désinfectée et les robinets doivent être vérifiés. C’est cela qui conditionne la pérennité des éléments de votre dispositif ainsi que le bon fonctionnement de celui-ci.

En définitive, la mise en place d’une cuve enterrée ou hors-sol dans votre jardin est une solution économique et écologique. Le choix du collecteur d’eau pluviale doit principalement s’opérer en fonction de vos moyens financiers, mais aussi de l’usage que vous comptez en faire. Ainsi, pour des usages extérieurs, il sera judicieux d’opter pour une cuve hors-sol dans le jardin. Si vous désirez utiliser l’eau de pluie dans votre maison, une cuve enterrée est plus adaptée.

Fermer

Copiez collez ce code pour afficher l image sur votre site

error: Contenu protegé
Partagez
Enregistrer
Tweetez