L’astuce ultime pour conserver un bouquet de fleurs plus longtemps

Comment s’y prendre pour conserver son bouquet de fleurs plus longtemps

Les bouquets de fleurs sont dans nos intérieurs, ce qui vient donner une touche de couleur et de gaîté à notre quotidien. Parfois il s’en faut de peu pour faire la nuit et le jour dans votre humeur. Et les fleurs ont ce pouvoir. Alors, il existe en effet, des bouquets de fleurs artificiels qui viennent définitivement régler la question de la conservation. Mais vous aurez les odeurs délicieuses en moins, et puis nous sommes toutes et tous unanimes pour dire qu’un bouquet de fleurs artificiel ne remplacera jamais le rendu d’un bouquet naturel, ne serait-ce que parce que la différence se voit. Mais là bien sûr se pose le problème de la conservation et la question de conserver son bouquet de fleurs le plus longtemps possible. Il est possible de conserver son bouquet de fleurs dans les meilleures conditions pour une durée d’environ 7 jours, mais pour cela il est nécessaire de respecter certaines conditions indispensables. Mais d’abord tordons le coup à certaines rumeurs fausses qui circulent concernant les méthodes de conservation des bouquets de fleurs. 

Les idées fausses

Le sucre fait durer la fleur

Selon le site alaboiteafleurs, le sucre aurait même un effet inverse, puisque l’énergie qu’il apporte à la fleur la fait se développer plus vite et donc fatalement la fait vieillir plus vite. En outre, le sucre sert d’aliment pas uniquement à la fleur, mais aussi aux bactéries qui se trouvent dans l’eau favorisant leur prolifération et accélérant le processus de décomposition de la plante. D’autres ouïe-dire relatifs entre autres à l’aspirine ou encore au seven up qui sont tout aussi faux, circulent entre les amoureux de la botanique. En ce qui concerne le seven up, il est dit que l’acide citrique qu’il contient, viendrait neutraliser les bactéries qui vivent dans l’eau les empêchant ainsi de tirer profit du sucre contenu par la même boisson. Cela aurait pour effet de permettre à la plante de profiter du sucre sans que les bactéries contenues dans l’eau ne se multiplient à la faveur de sa présence. 

Le sous noir

Une rumeur persistante et qui circule de manière intempestive dans les milieux botaniques, prétend que mettre un sous noir dans l’eau de la fleur augmente sa longévité. Rien de scientifique n’est venu à ce jour étayer cette assertion. Après avoir essayé le résultat n’est pas plus significatif que le hasard, nous poussant à sérieusement mettre en doute cette position. Mettre un sous noir c’est en quelques sorte perdre son temps, dans la mesure ou ca n’a tout simplement aucun effet sur la fleur. En revanche, il existe une astuce particulièrement intéressante. Il est possible de plonger la fleur dans de l’eau très froide. Cet écart de température fera l’effet d’un choc à la fleur et la revigorera. La température basse ralentira les processus biochimiques dans l’eau et retardera la prolifération de bactéries en son sein. 

Les bons gestes  

Débarrasser la fleur de ses feuilles les plus basses

Ces feuilles sont appelées à être celles qui tombent en premier. Leur chute dans l’eau accélère le processus de prolifération des bactéries dans cette dernière. Ceci à pour effet de créer des conditions de persistance de la fleur médiocres, et raccourcissant à terme significativement son espérance de vie. 

Couper la base de la fleur en biseaux

En biseau c’est-à-dire en diagonale. Les canaux qui nourrissent la plante et qui font circuler la sève ont tendance à se boucher, asphyxiant la plante. La solution est donc d’en élargir la section. Une coupe en diagonale permet d’aboutir à un tel résultat. Mais il faut prendre garde, une fois la tige coupée, de l’air risque de s’incruster dans le canal, empêchant l’eau d’y circuler. Il convient donc d’effectuer la coupe sous l’eau pour qu’en lieu et place de l’air ce soit de l’eau qui occupe les canaux. Chaque extrémité fraîchement coupée plongée dans l’eau, se met immédiatement à pourrir et tel une gangrène, gagne la plante dans son ensemble. Il est essentiel d’effectuer l’opération de coupe tous les deux jours en moyenne. 

Retirer les fleurs fanées du bouquet de manière continuelle

Une fleur qui se fane devient un vivier à bactéries. Elle devient à ce titre susceptible de contaminer ses voisines qui sans cette fleur auraient pu vivre bien plus longtemps. Il est donc essentiel de surveiller le bouquet et de retirer toute fleur fanée et ce, au fur et à mesure de l’évolution du bouquet dans votre intérieur. 

Garder de fleurs au réfrigérateur

Garder ses fleurs au réfrigérateur est une option efficace, puisque le froid ralentit le métabolisme de la fleur et donc allonge le temps de sa putréfaction. Cependant dans le réfrigérateur la fleur ne décore pas vraiment votre intérieur. Il s’agit donc d’une alternative qui est utile lorsque vous voulez stocker vos fleurs pour une utilisation future. Mais il faut cependant faire attention, le froid à outrance à un effet destructeur sur la fleur. Il ne faut donc la stocker dans cet endroit qu’un temps limité. 

Éloigner son bouquet des températures extrêmes

Si vous avez un radiateur dans votre maison il est vivement déconseillé de garder votre bouquet à proximité. De la même manière si vous vivez sous des latitudes peu hospitalières en termes d’extremums de température, maintenez votre bouquet de fleurs loin des fenêtres et des lieux de courant d’air. De manière générale, les salons sont des pièces où ces conditions sont rarement observées. Mais il est tout de même bon de le savoir. 

Placer ses fleurs dans une eau tiède

Sauf pour les fleurs à bulbes, la majorité écrasante des fleurs se place dans une eau tiède pour leur fournir un environnement optimal de développement. L’eau tiède épouse la température de l’eau qui circule dans leur organisme lorsque les fleurs sont exposées au soleil durant leur vie au jardin. Ainsi, tout comme un bébé qui vient de sortir du ventre de sa mère apprécie l’eau chaude parce qu’elle lui rappelle la température du ventre de sa mère, la fleur passe par un dépaysement progressif. Ainsi, le choc de la coupe, et le stress du vase arrivent crescendo, évitant ainsi un stress qui pourrait être préjudiciable à la plante.

Fermer

Copiez collez ce code pour afficher l image sur votre site

error: Contenu protegé
Partagez
Enregistrer
Tweetez