Comment peindre son mur soi-même ?

Le revêtement mural est incontestablement l’un des meilleurs atouts pour la décoration intérieure et extérieure. Qui n’aimerait pas impressionner ses invités avec des murs beaux, éclatants et parfaitement décorés ? Par ailleurs un large panel d’options s’offre à vous dans le cadre de la rénovation et la peinture des murs neufs. Carrelage, tapisserie ou parement font partie des tendances les plus prisées. Cependant, opter pour la peinture c’est faire le choix du parfait compromis. En plus d’être un accessoire économique et ultra déco, sa pose ne nécessite pas une grande expérience dans le bâtiment.

Bien s’équiper avant de commencer à peindre

Le choix du matériel

Vous vous posez la question de savoir : comment peindre un mur ? Certes, cela ne nécessite pas des aptitudes professionnelles particulières, pourtant certaines règles sont à respecter. Le résultat final doit être impeccable pour une satisfaction maximale. Avant de se lancer dans cette aventure passionnante, il faut bien sélectionner ses outils. Vous aurez besoin :

  • D’un pinceau à rechampir à bout rond,
  • D’un rouleau,
  • D’une spatule,
  • D’une combinaison de peinture,
  • D’une éponge,
  • D’un bac à peinture ou un sceau,
  • D’un mélangeur de peinture,
  • D’une grille d’essorage.

Le choix de la peinture

Pour bien choisir sa peinture murale, il est crucial de connaître les différentes caractéristiques du support à travailler. En effet, la structure (béton, bois, papier peint, etc.) et la pièce à rénover conditionnent le choix du matériel.

La peinture acrylique

Communément appelée peinture à eau, la peinture acrylique peut s’appliquer sur tous les types de revêtements et dans toutes les pièces de la maison. Idéale pour les travaux de rénovation en intérieur, elle est sans odeur et peu polluante. Composée d’eau, de résine et de pigments, elle propose un rendu homogène.

La peinture glycéro

Il s’agit d’une peinture à huile spécialement conçue pour revêtir les pièces humides qui se salissent rapidement. Les endroits tels que la salle de bain, la cave ou encore la cuisine subliment son pouvoir couvrant. Cependant, l’utilisation de la peinture glycéro peut laisser des traces sur le revêtement. Il est important de connaître les bons gestes lors de son utilisation.

En dehors de ces types de peinture, il existe des accessoires moins populaires tels que la peinture alkyde, la peinture epoxy ou la peinture naturelle qui est moins polluante.

La préparation du chantier

Il est impératif de préparer le chantier avant le début des travaux. Cette étape consiste principalement à assainir la surface de travail. Le support à peindre doit être parfaitement sec. Par ailleurs, il ne doit contenir aucune poussière ni fissure importante. Il doit être nickel.

Si vous peignez à l’intérieur de la maison, il est fortement conseillé de déplacer les meubles et les objets à proximité. Il faut également penser à protéger le sol avec une bâche pour éviter les éclaboussures.

La pose de la première couche

Pour la première couche, il est fortement recommandé de peindre du haut vers le bas afin d’obtenir un rendu de meilleure qualité. De plus, il faut travailler avec votre bras fort. Les droitiers commencent par la droite et pour les gauchers c’est l’inverse. Il est important de préciser que le rouleau de peinture doit être parfaitement sec. Cette précaution permet d’éviter les traces disgracieuses sur le mur.

La pose de la seconde couche

Celle-ci intervient seulement dans la mesure où de nombreuses imperfections visuelles subsistent. Par conséquent, elle doit intervenir après que la première couche soit complètement séchée. Cette seconde partie nécessite généralement moins de peinture que la première.

Dès que le résultat escompté est atteint, vous pouvez achever votre séance de peinture et procéder au nettoyage du matériel et au rangement de la bâche de protection.