Comment faire du marron en peinture ?

Le marron est une couleur utile dans de nombreuses applications, on peut dire que c’est une couleur polyvalente. Il arrive parfois de ne pas la trouver dans votre magasin de fournitures artistiques. Heureusement, il est possible de faire un mélande de plusieurs tons, et cela avec les coueleurs primaires : rouge, bleu et jaune ou autre comme nous allons le voir. 

Obtenez le marron en mélangeant les couleurs primaires

1)  Déposez une petite quantité  de chaque couleur sur une surface ou sur une palette  pour mélanger. Versez la peinture bleue, jaune et rouge l’une à côté de l’autre. Il faut noter que les quantités que vous utiliserez dépendent de la quantité et de l’intensité de la peinture marron dont vous avez besoin. L’important est que vous commenciez avec la même proportion de chacun.  Laissez un peu d’espace entre une couleur et une autre. Cela créera une zone libre au milieu où vous pourrez combiner les peintures. Si vous combinez les couleurs en quantités égales vous allez voir que c’est simple d’obtenir du marron.

2) Commencez par mélanger les couleurs. Ensuite amener au centre les 3 quantités de peintures à l’aide de la pointe d’un couteau à mastic.  Ensuite, faites glisser la surface plane inférieure sur les peintures dans un mouvement circulaire, en progressant vers l’extérieur pour collecter davantage de chaque couleur. Au fur et à mesure que vous le faites, vous remarquerez que le mélange prend une couleur marron profonde et crémeuse. Si vous travaillez avec des aquarelles, des pastels à l’huile ou un support similaire, superposer légèrement les couleurs primaires jusqu’à obtenir la teinte souhaitée.

Un couteau à mastic d’artiste permet de produire des couleurs plus uniformes que si vous utilisiez un pinceau.

3) Ajoutez une touche de blanc pour donner plus de profondeur au marron. 

Introduisez le blanc petit à petit. Vous pouvez toujours en ajouter plus si nécessaire, mais en faire trop pourrait rendre le marron terne ou sous-saturé.

Obtenir  du marron à partir de couleurs secondaires

  1. commencez par mélanger le rouge et le jaune pour faire de l’orange. Ajoutez une bonne quantité de rouge. Ajoutez ensuite le jaune petit à petit. Continuez à mélanger les deux couleurs jusqu’à obtenir un orange foncé.  Pour que le marron soit suffisemment foncé, pensez àez utiliser un peu plus de rouge que de jaune.
  1. Une autre technique est de mélanger le bleu et l’orange pour obtenir du marron. Utilisez un peu moins de bleu que d’orange. Incorporez bien bien les couleurs jusqu’à ce qu’elles forment un marron chocolat. Plus vous ajoutez de bleu, plus la couleur sera terreuse.

Utilisez des bruns rouges pour animer les éléments rustiques ou ensoleillés.

  1. Créez du violet en combinant le rouge et le bleu. Utilisez la même quantité de chaque couleur, ou autant que vous le pouvez.                                                                                                                                                          Le violet peut être une couleur difficile à obtenir avec beaucoup de précision. Si vous trouvez que le résultat est trop rouge ou bleu, ajoutez simplement un peu de la couleur opposée pour l’équilibrer. veillez à ce que le violet ne contient pas beaucoup de bleu, il peut ne pas être beau au moment d’ajouter la couleur primaire complémentaire.
  2. Pour obtenir le marron ajoutez lle jaune au violet petit à peti. Au fur et à mesure que vous combinez les peintures, vous remarquerez qu’une teinte marron terreuse commence à apparaître. Continuez à incorporer des traces de jaune jusqu’à ce que vous obteniez la teinte souhaitée.  vous pouvez augmenter  l’intensité du jaune pour corriger un marron que vous trouvez très froid. Vous pouvez produire une variété de nuances de marron allant du terreux aux nuances de rose au sable du désert, tout dépendra de l’intensité du jaune.
  1. Une autre façon est de combiner le bleu et le jaune pour obtenir du vert. Ajouter un bon filet de bleu et incorporez le jaune petit à petit. Comme pour l’orange, il serait bon que vous commenciez avec un vert aussi vif que possible, essayez de  frayez un chemin vers le centre du spectre.  Pour de bons résultats, le vert doit ressembler davantage au cyan foncé qu’au turquoise clair.
  1. Mélangez la quantité désirée de rouge avec du vert pour obtenir du brun. Faites d’abord du rouge, en ajoutant et en mélangeant au besoin pour assombrir la couleur. L’ajout de rouge au vert donne souvent un marron olive terreux à une extrémité et un orange brûlé chaud à l’autre.  Pour se rapprocher le plus possible du brun classique, le mélange doit être composé de rouge. Même dans des proportions presque égales, le rouge peut sembler un peu plus vif.