50 top idées de cabanes dans les arbres

Enfant, nous avons tous rêvé d’avoir une cabane lovée dans un arbre. Certain d’entre nous ont eu la chance d’en avoir une, d’autres pas. Mais rien ne vous interdit de rattraper le temps perdu et de vous offrir, si toutefois vous avez un jardin, une cabane dans un arbre et ainsi profiter des moments que vous n’avez pas pu vivre durant votre tendre jeunesse. En matière de cabanes dans les arbres ce n’est pas le choix qui manque. Il s’agit d’un véritable exercice d’architecture et d’adresse. En plus de ravir vos enfants, et vous-même, une jolie cabane correctement construite dans un arbre est un véritable atout esthétique pour votre jardin. Si l’envie de replonger dans vos petites années vous prend soudainement rien de tel que d’aller vous réfugier dans votre cabane à l’abri des regards et ainsi vous abandonner à des heures de détente et d’oisiveté, qu’un adulte à malheureusement rarement l’occasion de goûter par les temps qui courent. En construisant ma cabane pour les enfants qui me harcelaient littéralement pour que je donne suite depuis des semaines j’ai appris à mon grand étonnement et plaisir beaucoup de choses très intéressantes, et comme j’aime partager je vous les communique synthétiquement en ce billet assorties d’images suggérant des idées de cabanes toutes plus jolies les unes que les autres, vous n’aurez que l’embarras du choix.

Comment réaliser son rêve de cabane dans l’arbre

Avant de sortir la scie et les planches en bois, il est indispensable de commencer par préparer le terrain. Cette préparation commence par une reconnaissance du jardin et l’identification d’un arbre suffisamment solide pour supporter le poids de votre bâtisse. Il est indispensable d’identifier dans un second temps les branches sur lesquelles seront fixées les fondations de la cabane. Elles doivent être vivantes, et d’un diamètre suffisamment important pour garantir leur solidité. Attention à l’exposition au vent. L’arbre que vous sélectionnerez ne devra pas être exposé au vent outre mesure. Le mouvement de balancier que font les arbres exposés au vent, peut dangereusement entamer l’appui de votre cabane et la faire s’effondrer à n’importe quel moment. En outre, l’arbre ainsi que l’emplacement que vous aurez sélectionné pour votre cabane doivent être faciles d’accès afin de vous permettre de vous déplacer avec aisance et de transporter facilement matériaux et outils depuis le sol vers le niveau ou sera la cabane, lors de la construction tout comme lors de l’utilisation de l’espace.

Sécuriser votre cabane

Si la cabane est destinée à accueillir des enfants, la sécurité sera votre plus grand défi. Pour commencer, évitez de l’installer en altitude. Quelques mètres au-dessus du sol suffisent amplement à recréer l’atmosphère recherchée par vos enfants. Il est essentiel de prévoir des barrières de sécurité à la hauteur de vos enfants. Le risque de chute est élevé en cabane, et il s’agit de déployer l’ensemble des dispositifs de sécurité de rigueur pour réduire le risque d’accidents à l’état résiduel. Assurez-vous d’installer un escalier confortable et solidement ancré au sol. Il existe des escaliers qui sont fixés au tronc de l’arbre. Il est essentiel de comprendre que l’arbre ne peut supporter que quelques agressions et de récupérer. S’il est régulièrement percé en profondeur pour faire les fondations de la cabane, il risque de mourir. Il faut donc ménager l’arbre qui servira de support à la cabane et envisager des méthodes de fixation alternatives qui existent et d’éviter au possible le perçage de l’arbre. Il est par exemple possible de fixer les fondations par un enroulement de cordages épais, serrés au maximum autour du tronc, ou encore des encoches de serrage géantes avec dents. Les dents vont léser l’arbre, mais bien moins qu’un perçage. L’arbre cicatrisera autour.

L’isolation

L’isolation de la cabane devra être plus perfectionnée que celle du domicile principal, puisque la cabane est bien plus exposée aux éléments. Si les enfants choisissent d’y dormir, ils s’y installeront confortablement sans être exposés aux quatre vents. L’isolation peut très bien être faite naturellement. Lors de la construction de la cabane, prévoyez une couche de bottes de paille épaisses et compacte sous les tuiles à l’abri de l’humidité. La paille ne brûle pas puisque les bottes étant compactes ne renferment pas d’air en leur sein, étouffant d’emblée toute flamme. Elle est un excellent isolant et rend l’espace central habitable. Il est préférable autant que faire se peut compte tenu de la nature de la cabane, d’éviter l’utilisation de tout instrument électrique, de chauffage ou de cuisson pour éviter tout risque d’incendie. La présence dans la cabane, mis à part de l’électronique avec batteries chargées ne pourrait accueillir quoi que ce soit qui fonctionne à l’électricité ou au feu.

error: Contenu protegé
Partagez
Enregistrer
Tweetez