Les bienfaits de l’huile de coco pour les cheveux, la peau et le corps

L’huile de coco, l’allié ultime pour vos cheveux, pour votre peau ainsi que pour votre bien-être

L’huile de coco est un produit dont la réputation le précède. Elle est un incontournable de votre quotidien, pour la ribambelle d’effets positifs sur votre santé. Elle est extraite de l’albumen de la noix de coco et se présente en deux types. L’huile vierge, extraite de la presse à froid de l’albumen, et le Coprah, extraite de l’albumen pressé à chaud. Petit tour d’horizon sur les utilisations les plus significatives que vous pouvez faire de cette huile magique.  

L’albumen de la noix de coco, la réserve des trésors

L’huile de coco est extraite de l’albumen de la noix de coco. L’albumen, c’est la partie d’un œuf, d’un fruit ou d’une graine, destinée à nourrir l’embryon végétal ou animal qui s’y développe. Il est par conséquent la partie la plus riche du fruit. L’extraction de l’huile se fait selon la méthode froide. Il s’agit de la méthode permettant de produire une huile extra-vierge de premier choix. Et une seconde extraction par pression à chaud. Cette méthode donne plus d’huile, mais cette dernière est de qualité moindre. À température ambiante, l’huile est consistante et ressemble plus à du beurre. De couleur blanche, elle généralement inodore. 

C’est à l’arbre produisant la noix de coco, le fameux cocotier que l’on doit la grâce de la présence de cette huile. Cet arbre légendaire renvoie aussi aux visions paradisiaques des tropiques. Il est considéré comme originaire de Malaisie ou de Mélanésie et a colonisé toutes les régions tropicales de la planète. Les Philippines, l’Indonésie et l’Inde sont considérés comme les principaux producteurs de ce fruit. 

L’huile de coco en tant qu’antifongique

Il s’avère au grand étonnement des spécialistes et pour le bonheur de l’industrie pharmaceutique que l’huile de coco, présente des effets démontrés contre le développement de diverses souches de champignons. Contribuant ainsi au traitement et à la prévention contre les mycoses ainsi que de certaines infections à levures.  

L’huile de coco nourrissant pour la peau et pour les cheveux

L’huile contient bon nombre d’éléments essentiels pour le maintien de la santé de la peau comme des cheveux. Divers acides font partie de sa composition, et elle renferme une teneur non-négligeable de vitamine K  et de vitamine E. Il s’agit de s’en enduire le derme ou encore la racine des cheveux régulièrement. Sa présence sur la peau, assurera le maintien de son homéostasie. L’huile de coco parce qu’elle renferme des propriétés anti-inflammatoires également, peut jouer le rôle de mousse à raser, avec de bons résultats. Lorsque le cheveu est régulièrement nourri par l’huile de coco, il devient plus vigoureux et plus solide. La chute ou encore le bris de cheveux seront de moins en moins constatés au fur et à mesure de l’application de cette huile. Pour tirer le meilleur parti de cette huile, privilégiez systématiquement les huiles vierges non raffinées, elles conservent tous les éléments actifs de l’huile en plus forte concentration. Privilégiez également toujours les pressions à froid. 

Vos dents vous remercieront

Des chercheurs français ont affirmé que l’huile de coco présente la particularité de tuer la bactérie Streptococcus mutans qui a la réputation de s’attaquer à l’émail dentaire et à entamer la santé de la dent à la longue. Il est tout à fait concevable de se servir de l’huile de coco en substitution de votre dentifrice classique. Il suffit simplement d’y ajouter du bicarbonate de soude pour accentuer l’efficacité de votre nouveau dentifrice. 

L’huile de coco en tant qu’anti-inflammatoire

Elle facilite la cicatrisation, il ne faut donc pas hésiter à en enduire une éventuelle blessure. En plus de ses propriétés anti-inflammatoires, l’huile de coco a aussi un effet anti-oxydant. Lorsque vous en mettez sur votre peau, vous contribuez à ralentir son vieillissement. 

L’huile de coco en alimentation

Une étude publiée en 2020 montre que l’absorption d’huile de coco contribue à augmenter le taux de LDL cholestérol dans le sang. Accentuant ainsi le risque de troubles cardio-vasculaires. Il est ainsi déconseillé d’en sur-consommer. L’étude a conclu que le bilan global de l’huile de coco dans l’alimentation, est plutôt en sa défaveur, rendant sa consommation au mieux peu intéressante, au pire, dangereuse. Sa réputation lui vient du fait qu’elle contient de grandes quantités de graisses saturées. Ainsi, bien qu’elle puisse parfaitement remplacer le beurre dans la préparation de pâtisseries ou encore une autre huile végétale dans la friture, elle est plutôt à éviter. En revanche, lorsqu’elle intervient avec mesure dans la préparation de plats, ses effets collatéraux indésirables deviennent résiduels comparés à ses propriétés médicinales vertueuses. Facilement absorbée par le foie et les intestins, elle déploie tout son potentiel anti-inflammatoire et antioxydant, à des doses homéopathiques.

Fermer

Copiez collez ce code pour afficher l image sur votre site

error: Contenu protegé