Télétravail : Les 20 astuces à connaître

Comment bien s’adapter au télétravail et en tirer le meilleur parti en 20 astuces

Lorsque l’on a passé plusieurs années à travailler au bureau, le télétravail peut paraître déstabilisant, car on voit se confondre notre espace de détente et de restauration avec l’espace que l’on a décidé de dédier au travail. Il faut donc un self-contrôle accru pour ne pas céder aux diverses tentations que nous offre notre domicile. Entre le grignotage et la playstation, le travail aura, inconsciemment, vite fait de passer en second plan. Au risque de vous compromettre avec vos collaborateurs. Nous vous livrons dans ce billet quelques tips pour vous permettre de vous contrôler durant le télétravail et ne rien perdre en productivité. 

Organiser son espace de travail

Il est important de séparer son espace de travail du reste de la maison. Votre bureau ainsi que votre ordinateur et l’ensemble des documents auxquels vous avez recours doivent se trouver dans une pièce à part, dans laquelle rien qui pourrait vous distraire ne se trouve. Si vous avez des enfants, tenez-les éloignés de vous et confiez les aux institutions ou aux personnes auxquelles vous avez l’habitude de les confier lorsque vous vous rendez au bureau. 

Organisez votre emploi du temps

Si vous travaillez seul ou si vous travaillez en équipe, synchronisez vos emplois du temps afin de vous retrouver au bon moment sur la bonne tâche. Les outils de télécommunication vous permettent de vous organiser en temps réel comme si vous occupiez le même espace physique. Profitez-en sans modération. De manière générale, la conception et l’application d’un emploi du temps vous permettent de vous mettre dans une disposition mentale de travail. Il s’agit donc d’un outil organisationnel aussi bien que d’un outil psychologique puissant. 

Sanctuarisez votre temps de travail

Il existe deux types de notifications. Les notifications personnelles, et professionnelles. Maintenez votre téléphone mobile aussi éloigné de vous que possible pour éviter de vous voir distrait par les notifications personnelles. Ces sollicitations aussi insignifiantes puissent-elles paraître, cassent votre rythme. Un peu à la manière d’un coureur lancé sur un marathon, qui s’arrête toutes les 5 minutes. Son corps, se refroidissant et ses muscles s’engourdissant, il a de plus en plus de mal à redémarrer. 

Communiquez un maximum

Le télétravail implique un contact par technologie interposée, soustrayant de fait toute la dimension para-verbale de la communication, et créant un terrain propice à divers malentendus. Il est donc nécessaire de communiquer un maximum et fournissant le plus de détails possibles à vos collaborateurs lorsque cela est nécessaire. Les émojis sont là pour remplacer dans la mesure du possible vos postures et vos mimiques. Et c’est essentiel, car vos plaisanteries tout le monde n’est pas censé les deviner à travers son écran. Et là encore bonjour les quiproquos. Les émojis sont là pour remplacer dans la mesure du possible vos postures et vos mimiques. 

La sécurité d’abord

Si vous avez une famille active ou si vous êtes en colocation, ne laissez surtout pas votre ordinateur déverrouillé à la portée du premier venu. De très mauvaises surprises peuvent vous attendre. Aussi, s’il vous arrive de travailler dans un parc ou dans l’un des rares cafés qui osent encore ouvrir, méfiez-vous des wifi publics, qui sont mal sécurisés. Par ailleurs et parce que des données sensibles de votre employeur peuvent se trouver en votre possession, gare aux regards indiscrets qui pourraient nonchalamment balayer votre écran et se saisir du contenu de votre travail, vous seriez étonné des mémoires photographiques qui traînent dans votre entourage.

Demander de l’aide

Ce n’est pas parce que vous êtes loin de vos collègues que vous n’avez pas le droit de solliciter leur aide lorsque vous en avez besoin. Bien au contraire, le télétravail présente l’avantage de vous permettre de demander de l’aide à vos collègues, mais aussi à ceux qui n’en sont pas et qui font partie de votre entourage immédiat. Les croisements de compétences aboutissent souvent à ds miracles. 

Attention à votre dos

Travailler sur un ordinateur est en soit une activité qui force à maintenir une position assise sur une longue durée. Cette position n’est pas naturelle, lorsqu’elle dure trop longtemps. Le dos devient la première victime de cette position. Il est vivement conseillé de faire régulièrement des poses pour se lever et marcher quelques minutes. Au-delà du dos divers cas de lésions du nerf sciatique sont constatées suite à cette position. Votre santé prime. 

Vos yeux

Tout comme le dos, vos yeux sont fortement sollicités durant votre utilisation des écrans. Il est essentiel de les reposer le plus souvent possible. Lorsque vous écrivez, agrandissez dans la mesure du possible la police des caractères. Et utilisez des lunettes protectrices si vos yeux sont sensibles à la lumière des écrans. 

L’importance de la gestion des temps de pause

Au bureau, on n’a pas trop le choix. On ne prend pas de pause lorsqu’on le désire. Les temps de pause nous sont imposés. À la maison, c’est différent, puisque les temps de pause sont gérés par notre propre humeur. Ici, il ne faut pas céder à la tentation des pauses nombreuses, de la même manière qu’il ne faut pas s’en priver absorber que l’on peut être par le travail, pour les raisons mentionnées plus haut. 

Le chat est votre allié

Utilisez le chat le plus souvent possible pour montrer à vos collaborateurs que vous vous investissez dans votre travail. Le chat présente l’avantage de permettre une communication sans pour autant accaparer le temps de l’autre. Vous communiquez donc tout en poursuivant l’exécution de vos tâches. 

Ne pas se sentir privilégié

Si le télétravail est intéressant en tant qu’alternative aux diverses contraintes, il n’est cependant pas possible pour tous les emplois. Si d’autres personnes opérant dans d’autres secteurs sont obligées de continuer à se déplacer, il ne faut cependant pas se sentir privilégier de travailler chez soi et de bien garder à l’esprit qu’à la maison ou au bureau les impératifs sont les mêmes. 

Mais aussi se permettre ce que l’on s’interdirait au bureau

Bien qu’il faille se mettre dans une condition psychologique similaire à celle que l’on aurait sur son lieu de travail classique, il ne faut pas malgré cela s’interdire quelque plaisir et quelques libertés que nous permet le télétravail. Un petit sport en journée entre deux séances de travail, ou une bonne douche par exemple, vous permettaient à coup sûr de vous changer les idées et de garder votre productivité à son paroxysme. 

Éviter la procrastination

Au bureau, vos supérieurs sont toujours sur votre dos pour vous obliger à avancer dans vos tâches à vitesse constante. Chez vous, cette contrainte disparaissant, il est nécessaire de vous imposer une discipline afin d’éviter de tomber dans le piège de la procrastination.

Fermer

Copiez collez ce code pour afficher l image sur votre site

error: Contenu protegé
Partagez
Enregistrer
Tweetez