83 top idées tutos pour apprendre à faire un zentangle

Salut à tous, je vous ai trouvé 83 super idées & tutos pour apprendre à faire des zentangle dans cet article. Pour faire des dessins en noir et blanc qui vous rendront plus zen en vous amusant à peaufiner de jolies textures avec ou sans relief, tel que des tissus ou des formes similaires aux mandalas.

Qu’est ce qu’un zentangle ?

Le zentangle est avant tout un pavage, c’est-à-dire un motif récurrent destiné à couvrir l’intégralité d’une surface. Mais le zentangle n’est pas n’importe quel pavage, il se distingue par la complexité de ses détails et par son aspect hypnotique.

Il fut défini de manière formelle par Rick Roberts et Maria Thomas, un couple d’américains qui se sont aperçus que dessiner n’importe quel gribouillage sur une feuille de manière distraite pouvait aboutir à des motifs des plus élégants pourvu que le gribouillage en question soit répété.

Dans cette optique, le zentangle est porteur d’une valeur ajoutée psychologique pour celui qui le pratique en ce qu’il est source de relaxation et contribue à relâcher le stress. 

Comment faire un zentangle ?

Faire un zentangle, contrairement à ce que l’on pourrait croire, n’est pas soumis à une règle en particulier.

Il suffit d’adopter le réflexe de la récurrence et de la minutie.

Sélectionnez un motif récurrent quelconque, de préférence choisissez-le de telle sorte à ce qu’il s’emboîte avec lui-même.

Un carré s’emboite avec lui-même, ce qui n’est pas le cas d’un cercle. Sur une feuille blanche commencez machinalement par le répéter jusqu’à avoir recouvert une partie importante de la superficie de la feuille.

Puis, observez le résultat globalement. Instinctivement, les idées de perfectionnement ou encore de complétude vous viendront. 

Quel papier pour faire un zentangle ?

Le papier idéal là encore n’existe pas, mais cependant pour un confort dans le travail, préférez un papier non quadrillé, le quadrillage pouvant orienter vos choix de motifs.

Sélectionnez une feuille A4 standard.

Une astuce consiste à commencer toujours par le coin de la feuille, et à gagner le centre progressivement en essayant de recouvrir la feuille au maximum. 

Zentangle en spirales

Si dans l’introduction je vous ai conseillé de sélectionner des figures qui s’emboitent avec elles-mêmes c’est pour faciliter l’exécution d’un zentangle à un débutant. Mais les motifs arrondis ne sont pas bannis de cet art bien au contraire.

Cet exemple est on ne peut plus éloquent. Le zentangle se dresse en spirales orientées dans plusieurs directions qui donnent l’aspect final de branche d’un arbre au feuillage fourni. Le cadre particulier suggère que ce motif pourrait très bien être le motif verso d’un jeu de cartes à jouer. 

Pavage en tresses

Ce pavage particulier donne l’impression de lanières tressées entre elles. Ce type de configuration se retrouve dans les paniers en osier ou même sur certaines pièces en cuir. Pour le réussir, la première étape consiste à dessiner des petits carreaux à espaces réguliers, comme sur l’image puis à les relier entre eux. 

Une feuille d’un genre particulier

Le motif suggéré par ce zentangle évoque la feuille d’une espèce de plante extraterrestre. On imagine cette feuille volontiers charnue, présentant des nuances de couleurs dont le vert n’en est qu’une parmi d’autres.

La reproduire est simple, commencez par tracer une sinusoïde verticale, puis complétez-là en répliquant l’arc de cercle de chaque cycle dans les zones concaves jusqu’à recouvrir toute la baie décrite par celles-ci. 

Pavage circulaire d’un carré

Ce zentangle est particulièrement intéressant puisqu’il allie un cadre angulé, ici en l’occurrence un carré, avec un pavage dérivé du cercle.

Le pavage se présente alors comme la courbure progressive des segments des diagonales du carré. Pour lui donner tout son rayonnement, chaque zone du carré est le tressage de deux courbures orientées à la perpendiculaire l’une de l’autre. 

Le zentangle crypto chaotique

Le terme “crypto chaotique” signifie, qui semble chaotique. Naturellement, si ce zentangle semble chaotique, c’est qu’il ne l’est pas dans l’absolu. Le quadrillage sert comme repère au dessinateur. Les lignes tracées en méandres également.

Chacune de ces préparations en amont sert à faciliter le travail de remplissage des zones délimitées par le quadrillage. Il est intéressant de constater qu’en soumettant la même préparation à plusieurs dessinateurs, nous aboutirons au final à des créations radicalement différentes les unes des autres. 

Zentangle et mandala

Bien que les similitudes soient nombreuses, il ne faut pas confondre zentangle et mandala. L’art du zentangle est moins exigeant que celui du mandala, plus codifié et aussi plus ancien. En revanche la similitude frappantes entre ces deux formes artistiques permet leur fusion en une seule œuvre comme l’indiquent ces deux sublimes réalisations. 

Les bases du zentangle

Sans aborder d’entrée de jeu la complexité, réussir un zentangle c’est d’abord réussir les bases de ce dernier et les bases sont simples. Voici, un assortiment de suggestions de motifs élémentaires faciles à reproduire, pour vous permettre de vous lancer dans de bonnes conditions. Notez que la difficulté se trouve surtout dans l’agencement général des motifs et dans leur évolution globale. Localement, reproduire un motif est à la portée de tous.

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page