7 erreurs à éviter quand on passe le permis de conduire

Le permis de conduire est une épreuve stressante pour tout le monde, et encore plus pour ceux qui
l’ont déjà raté une première fois. Pour vous aider à vous préparer au mieux, voici les 7 erreurs à éviter
absolument pour pouvoir obtenir votre permis de conduire !

1. Le refus de priorité

Le refus de priorité est l’erreur éliminatoire la plus fréquente lors de l’épreuve pratique du permis de
conduire. En effet, 49,5 % des candidats sont recalés à cause d’un refus de priorité ! Le refus de
priorité peut être :
– Un refus de priorité à droite, c’est-à-dire refuser la priorité à droite sur un carrefour. Il faut
savoir qu’en l’absence de signalisation, la priorité à droite s’applique par défaut.
– Un abus de priorité, c’est-à-dire que lorsque vous avez la priorité, vous vous engagez sans
ralentir pour que les autres conducteurs puissent vous voir arriver, ce qui peut provoquer un
risque d’accident.

2. Le manque de contrôle visuel

Les contrôles visuels sont essentiels pour conduire en toute sécurité. 18 % des candidats sont recalés
car ils n’ont pas assez pris de précautions sur la route
. Pour ne pas oublier de contrôles visuels,
pensez à regarder régulièrement dans les rétroviseurs, à vérifier l’angle mort, et à regarder à droite
et à gauche à chaque carrefour ou rond-point.

3. Le non-respect des distances de sécurité

Pendant l’épreuve pratique du permis de conduire, l’examinateur va évaluer votre capacité à
respecter une distance de sécurité suffisante avec la voiture qui est devant vous ou avec le deux-
roues que vous doublez. Si vous êtes trop près d’un véhicule, ne freinez pas brusquement mais
relâchez simplement l’accélérateur. Le respect des distances de sécurité est essentiel pour conduire
en toute sécurité sans risque de provoquer un accident. C’est donc une erreur éliminatoire !

4. Le non-respect d’un passage piéton

7 % des candidats sont recalés au permis de conduire parce qu’ils n’ont pas respecté un passage
piéton
. Le code de la route indique qu’un piéton qui s’apprête à franchir un passage piéton est
prioritaire. Ne pas le laisser passer s’apparente donc à un refus de priorité, qui est une erreur
éliminatoire.

5. Le non-respect de la signalisation

Ne pas respecter la signalisation est aussi une erreur éliminatoire. 9 % des candidats sont recalés car
ils ne se sont pas arrêtés à un stop ou à un feu rouge, et 8,5 % des candidats sont recalés car ils se
sont engagés dans un sens interdit. 4,5 % des candidats ratent en outre leur épreuve pratique car ils
ont mordu ou franchi une ligne continue.
Ce type d’erreur est éliminatoire, d’autant plus qu’une fois
le permis en poche, vous recevrez une amende de 135 € et le retrait de 4 points sur votre permis en
cas de non-respect de la signalisation. Un conseil : avant l’épreuve du permis de conduire, révisez
bien une dernière fois le code et la signalisation !

6. Une mauvaise maîtrise de sa trajectoire

L’examinateur va aussi évaluer votre capacité à maîtriser votre trajectoire : un candidat qui ne
maîtrise pas bien sa trajectoire n’est pas prêt à conduire seul sur la route car il pourra causer des
accidents. Mal maîtriser sa trajectoire, c’est par exemple monter sur le trottoir, mal évaluer un virage
ou rouler sur les vibreurs de bordure de route.

7. Un mauvais démarrage en côte

Reculer sur plusieurs mètres lors d’un démarrage en côte est une autre erreur éliminatoire à
l’épreuve pratique du permis de conduire. Avant de passer l’examen, veillez donc à maîtriser
parfaitement le démarrage en côte, avec ou sans frein à main !

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page