6 astuces pour devenir rédacteur web

Le métier de rédacteur web ressemble à s’y méprendre à celui de rédacteur tout court. Pourtant, le mot « web » n’est pas fortuit. Car le métier a ses spécificités. Il est nécessaire, si vous êtes désireux de vous lancer dans ce domaine d’avoir en tête quelques particularités du métier afin de l’aborder sereinement. Découvrons ensemble une activité professionnelle, toute jeune mais pleine de promesses. 

Les machines seront toujours vos lectrices les plus fidèles. 

Et ce n’est pas pour la beauté de votre style saisissant, mais plutôt pour indexer le contenu sémantique de votre texte. Cet index, le robot de Google, le constitue de tous les mots porteurs de sens de votre texte. Ils sont autant de mots susceptibles d’être saisis dans la barre de recherche par des internautes en quête d’informations. Ils se nomment mots clé pour les raisons que l’on vient d’exposer. La visibilité de vos écrits sur la toile passe donc en partie par le travail du rédacteur qui doit prudemment gérer la densité des mots-clés à travers le texte ainsi que leur répartition pour éviter de le voire sanctionné par un déréférencement, qui le rendrait totalement invisible sur les résultats des moteurs de recherche. Pour devenir un bon rédacteur web, vous devez donc maîtriser l’utilisation des mots-clés dans votre texte. Le principe est de trouver le juste-milieu entre, une présence du mot suffisamment dense pour que le texte soit retrouvé dans les résultats, mais pas trop exagéré afin d’éviter la sanction. 

L’importance des titres intermédiaires 

Il est d’usage de dire qu’un texte bien écrit peut se deviner à la seule lecture de ses titres. Et c’est peu de le dire, car il se trouve que c’est une maxime également très appréciée des moteurs de recherche. Un mot-clé adroitement glissé dans un intertitre, sera bien plus considéré par le moteur de recherche que s’il était perdu au beau milieu d’un paragraphe. Par leur position dans le texte, les moteurs de recherche hiérarchisent les mots-clés et parviennent à identifier le sujet principal du texte des sujets connexes relevant plus de la thématique. Ils privilégieront alors l’apparition du texte pour une recherche plutôt que pour une autre. Et cela change tout, car votre texte aura beau être écrit dans un langage impeccable, il ne sera jamais consultés que pour la pertinence de son contenu. Et oui, bienvenu sur Internet, nous sommes à mille lieues de Marcel Proust ou de Molière. Qui par ailleurs auraient faits de piètres rédacteurs web, bien qu’ils soient des virtuoses de la plume. 

La maîtrise du langage HTML 

Si les moteurs de recherche disposent de puissants robots capables de reconnaître automatiquement les mots, c’est par la dimension exclusive de la suite de caractères qui composent chaque mot. Chaque mot peut donc être assigné à une suite numérique unique, reconnaissable et manipulable par les algorithmes. Mais malheureusement que ce soit un titre ou une introduction de paragraphe, une phrase reste une phrase pour un moteur de recherche. La maîtrise du langage HTML est indispensable, car elle permet de désigner au moteur de recherche les différentes régions de votre texte. Par la pose des balises HTML prévues à cet effet, le robot distinguera les titres des paragraphes et pourra ainsi facilement explorer le texte et définir sa thématique. La maîtrise du langage HTML est donc indispensable dans l’application de votre démarche SEO. Un autre exemple, peut être invoqué. Lorsque vous insérez des images dans votre texte, le moteur de recherche ne peut pas savoir que représente l’image, bien que les technologies de lecture d’image existent déjà, notamment le machine learning et ses réseaux de neurones qui ont donnent des résultats spectaculaires, celles-ci ne sont pas encore déployées à la grande consommation. Le moteur ne reconnaît le contenu de l’image que grâce au texte qui la décrit. Et ce texte est à insérer dans la balise ALT de l’image. Accessible uniquement sur le script de la page. Ces exemples permettent de rapidement identifier le lien étroit entre langage informatique, à maîtriser absolument, et rédaction web. 

Le sourcing 

Il arrive souvent qu’un rédacteur passe plus de temps à se renseigner sur un sujet qu’à rédiger l’article lui-même. Cela s’observe surtout en copywriting. En effet, le contenu est primordial. Et pour éviter d’écrire des imprécisions qui pourraient lourdement entacher la réputation du donner d’ordres, il est indispensable que vous ayez le réflexe de vous plonger dans des recherches les plus approfondies possibles au moindre doute sur une information. Il est également indispensable de croiser les sources de l’information que vous publiez afin de vous assurer de son exactitude. Pour des raisons de protection juridique, ne publiez jamais d’images ou de vidéos protégées par des droits d’auteur. Lorsque vous publiez des contenus libres de droits, il est toujours pertinent de citer la source par respect à l’auteur du document. 

L’insertion de liens 

Comme il a été spécifié en début de papier, le SEO est un vaste domaine recelant divers métiers et diverses compétences. Relatives, au web qui change vite, les règles du SEO changent vite aussi. En tant que rédacteur web avertis que vous êtes, ayez la présence d’esprit d’insérer des liens en rapport avec le sujet traité dans le texte. En plus de compléter les connaissances de vos lecteurs, cette initiative sera très bien vue des moteurs de recherches, qui placeront votre texte en bonne position des résultats de recherche. 

La maîstrise de l’environnement wordpress 

La majorité écrasante des sites web tournent sous wordpress. Il s’agit d’une solution de gestion de contenu très complète et prisée de la majorité des webmasters. WordPress est dédié aux sites dont le contenu est principalement un contenu de consultation, elle facilite donc l’intégration, la vérification ainsi que la publication des contenu qui s’y trouvent. Il est important de maîtriser cette solution. Car certes, cette compétence ne fait pas partie des indispensables de la rédaction. Mais si votre voisin la maîtrise et que ce n’est pas votre cas, vous n’avez que peu de chances d’être sélectionnés pour le projet. Elle est donc une compétence indispensable à maîtriser pour la rédaction WEB.