21 idées pour semer et cultiver à la maison

Coucou les filles, je vous ai trouvé 21 super idées pour apprendre à semer et à cultiver à la maison de façon à concevoir une petite potager avec peu d’espace que ce soit sur votre balcon, dans votre jardin ou sur votre terrasse.

Nous avons tous, surtout si nous sommes d’un certain âge, rêvé de posséder notre propre culture, faute de pouvoir tenir l’autosuffisance alimentaire comme but, la démarche vise au minimum à acquérir les bons réflexes ainsi que les compétences nécessaires pour tenir un potager. Soit en prévision d’une éventuelle nécessité ultérieure soit par simple passion pour aller à la découverte d’un nouvel univers. Et quel univers. Si vous avez un tel projet en tête sachez que c’est tout un monde qui s’offrira  vous, dans ses  nuances et ans ses complexités. Mais avant de vous lacer dans l’agriculture industrielle, il est dans un premier temps indispensable de connaitre les bases nécessaires pour faire pousser une plante. En plus de cela vous aurez besoin d’espace, et c’est là que j’ai pensé intéressant de vous faire un article rien que pour cela. Car si tout le monde n’a pas la chance de vire dans un domaine agricole, il existe néanmoins des astuces permettant d’obtenir des récoltes tout à faire satisfaisantes en appartement.

La culture d’appartement, une culture hors-sol

Il est évident qu’il va falloir vous passez des hectares de votre grand-père à la campagne. Ce qu’il faudra faire dans un premier temps, c’est disposer de pots de terre suffisamment profonds et correctement drainés afin de pouvoir y planter vos fruits et légumes. Mais encore, il est nécessaire de faire l’inventaire des plantes qui supporteront un tel traitement. En général, tous les tubercules et tous les bulbes sont adaptés à une culture hors-sol. Oignons, carottes, ou encore ail sont des variétés qui se développeront sans aucun problème dans vos pots. Il y a en dehors des bulbes d’autres plantes qui sont adaptées, la laitue ou encore la coriandre en font partie. Ce qu’il faut retenir dans ce cas, c’est le volume nécessaire à la racine de la plante. Toute plante ne nécessitant pas une profondeur de racine importante est éligible à une culture hors-sol. Un exemple typique est celui des poivrons ou encore des tomates, deux variétés à racines peu profondes. Dans la même logique, des arbres fruitiers sont capables de supporter leur détachement du sol sans succomber et en donnant de délicieux fruits par-dessus le marché. 

Les agrumes comme le citron ou encore l’orange sont à ajouter à l’avocat par exemple dans cette liste. L’astuce consiste à freiner leur croissance en hauteur, pour favoriser leur croissance par densification de leur branchage et en faire des arbres nains. À la manière d’un bonsaï, il vous faudra tailler régulièrement l’arbre pour le maintenir à une hauteur optimale. Il ne doit cependant pas être trop petit, ni trop élevé. La seule saison durant laquelle il faut éviter la taille de l’arbre, quel qu’il soit est l’hiver. Il est aussi préférable dans le cas où vous projetez de vous lancer dans la culture arboricole en intérieur de faire une sélection de graines. Tous les pépins et toutes les graines ne se valent pas. Les arbres sauvages sont en général, des arbres qui poussent vite, qui sont vigoureux, mais qui donnent des fruits tardivement et de moindre qualité que des arbres sélectionnés. Choisissez par exemple pour un citronnier, une variété naturellement petite, comme par exemple « la valette », qui est un croisement entre un citronnier commun et une lime de Tahiti. Il ne pousse que lentement vous laissant le temps de la taille. Il est également possible de recourir à des greffes dans le cas où vous ne trouvez pas d’alternative naturelle ou que vous êtes d’une nature impatiente.

La germination

Pour une culture en intérieur, il est souvent nécessaire de déclencher artificiellement la germination, sans laisser à la plante la liberté de germer à son rythme. La raison en est simple, puisque la plante est appelée à se développer dans un environnement qui n’est pas le sien et qui est stressant, il est indispensable, comme dans un sprint en quelque sorte, de la faire rapidement atteindre une taille où elle sera plus vigoureuse pour supporter le stress. Pour ce qui est des carottes ou encore des divers bulbes et tubercules, il est possible de les faire germer en les trempant dans un récipient d’eau jusqu’à apparition des bourgeons. Les carottes par exemples, doivent être coupées, et la section coupée doit être en contact avec l’eau, tout en laissant le sommet de la plante à l’air libre. Pour les laitues, récupérez-en le cœur et plantez-le directement dans la terre. Il se développera. Assurez-vous simplement que la terre soit suffisamment humide. Une astuce consiste à planter des cures dents sur les flancs du tubercule pour éviter son immersion totale dans l’eau. Les cure-dents buteront sur les bords du récipient, maintenant toute la partie supérieure hors de l’eau. 

error: Contenu protegé
Partagez
Enregistrer
Tweetez