16 top idées de poulaillers en palettes pour s’inspirer

Le poulailler est une construction qui montre toute sa valeur ajoutée dès que les membres de la basse cour commencent à devenir nombreux. Bien des avantages. Premièrement il offre une protection aux plus fragiles des oiseaux, contre les divers prédateurs. Les plus courants sont les chats, les serpents ainsi que les rats qui dévorent les poussins ou encore les œufs. Ensuite, le poulailler protège les oiseaux du froid. Et permet de centraliser les diverses pontes et vous facilite donc la récolte des œufs. Pour que la protection soit optimale, il est donc nécessaire d’installer un grillage à maillage fin qui stoppera les intrus de petite taille, et donc par extension les intrus de grande taille également. 

La régulation de la température

La toiture que vous donnerez à votre poulailler et la partie qui conditionnera le plus la température à l’intérieur de celui-ci. Et c’est bien normal, puisque c’est elle qui est exposée en premier au rayonnement du soleil en journée. Pour éviter de transformer le poulailler en four, évitez comme la peste les toitures en tôle ondulée qui emmagasine la chaleur et l’irradie à l’intérieur du poulailler. Les oiseaux sont très sensibles à la chaleur et peuvent en mourir. 

Prévoyez des ouvertures à la base et en hauteur du bâtiment

Ces ouvertures seront naturellement protégées avec une grille à maillage fin pour éviter toute intrusion. Elles sont le système de ventilation du poulailler. L’air, chauffé par les corps des poulets, montera et sortira par les ouvertures du haut, ce qui créera un appel d’air. L’air frais de l’extérieur entrera par le bas. Ainsi, vous garantissez une circulation constante de l’air à l’intérieur de la cabane.

la forme du poulailler déterminera sa stabilité et son ergonomie

Un poulailler en forme de toit est pratique, car il est facile d’accès pour les poules désireuses de se reposer à l’ombre. Il est en revanche peu conseillé lorsqu’il s’agit d’y passer la nuit. En effet, ce type de poulailler est soit trop chaud, soit trop froid. 

Un poulailler monté sur pilotis

Il s’agit d’un très grand avantage, puisque les pilotis maintenant l’édifice hors du contact avec le sol, la température de celui-ci n’est pas influencée par celle du sol. En plus, les animaux de la terre ainsi que divers animaux rampant risquent ni d’endommager le bois, ni de s’introduire dans le poulailler.

La rampe d’accès au moins aussi importante que le poulailler lui-même

Les volatiles peuvent très bien accéder à l’entrée du poulailler même si celle-ci se trouve en hauteur. Mais le soir, ils regagnent souvent tous en même temps cet espace. La rampe évite le désordre, les piétinements entre les oiseaux, et donc les blessures. 

Une ouverture d’accès à la bonne taille

La taille de l’ouverture est importante pour les mêmes raisons que la rampe. Éviter le désordre et les blessures. Elle doit prendre en considération les dimensions de l’oiseau le plus grand de votre basse-cour. Elle ne doit en revanche pas être trop grande. Les oiseaux doivent pouvoir accéder à l’intérieur du poulailler un par un, afin de prendre place dans l’ordre et donc éviter qu’ils se picorent et se battent entre eux. 

Un espacement entre les planches de bois

Une configuration recommandée uniquement dans les contrées chaudes. Les espaces doivent être couplés à une grille à maillage fin pour éviter les intrusions. Ou alors suffisamment étroites pour empêcher les intrusions en question. 

La petite maison dans la prairie

Un poulailler peut aussi servir de pièce décorative. Ce modèle fabriqué sous la forme d’une maison est des plus charmants. Il existe plusieurs autres suggestions de décoration. Des architectes se sont même spécialisés dans la chose. 

Une toiture végétale

Il n’y a rien de mieux pour assurer une isolation impeccable du poulailler à moindre coût et en harmonie avec la nature. Les plantes qui seront appelées à se développer sur une telle toiture ne doivent pas attaquer le bois qui se trouve en dessous. Pour cela, prévoyez une base de toiture en métal.

Les principales parties d’un poulailler

Un poulailler digne de ce nom doit être composé de trois principales parties. La première est la zone de ponte qui doit être la zone la plus protégée du poulailler. Le plus souvent composée de cellules individuelles, dans lesquelles les poules pondent. La seconde est “le dortoir”. Puni lui aussi de cellules individuelles en plus de perchoirs pour un gain d’espace. Enfin, il y a la cour extérieure qui permet aux volatiles de prendre l’air tout en restant protégés par les grilles. Tous les poulaillers ne sont pas configurés ainsi, mais cela est l’idéal.

error: Contenu protegé
Partagez
Épinglez
Tweetez