14 produits que vous pouvez consommer longtemps après leur péremption

Il existe tout un tas de produits agroalimentaires présentant l’avantage de pouvoir être conservés longtemps après leur date de péremption. La question naturelle que l’on est en droit de se poser, est pourquoi les dates de péremption ne sont elles pas fixées selon la durée de validité réelle du produit ? Et bien la réponse est simple, après la date de péremption indiquée sur les emballages, certains produits perdent de leur qualité. En particulier, ils voient leur goût se modifier, ou encore leur texture changer. Cessant dès lors d’être conformes à la description du produit, les dates de péremption sont calculée sur la période à écouler avant transformation du produit, et non la durée avant le développement de pathogènes conséquent à la putréfaction du produit. La manœuvre ayant pour unique objectif d’éviter les poursuites judiciaires pour publicité mensongère. Voici un tour d’horizon des produits qu’il est bon de savoir pérennes. 

Le Miel 

La meilleure manière de se rendre compte que le miel est un véritable élixir de jouvence et d’observer sa propre durée de vie. Théoriquement infinie. Non seulement le miel ne se périme pas, mais sa saveur n’est jamais altérée. Seule sa structure peut se voir modifier avec le temps. Au fil des années, le miel cristallise. Et la seule incommodité dont il pourrait se voir accusé et d’être récalcitrant à sortir de son pot. Pour remédier à cette petite gêne, prévoyez un bain-marie dans lequel vous plongerez votre pot de miel. Celui-ci se liquéfiera en peu de temps. 

Le Riz 

Le riz est une céréale qui présente la propriété plus qu’intéressante de n’aboutir à une péremption qu’au bout de longues années. La durée de conservation du riz, à condition qu’il soit stocké à l’abri de la lumière et de l’humidité est presque infinie. Ou en tous les cas aussi longue que l’on veut. La seule exception est pour le riz brun. Qui parce que plus gras que les autres variétés, à une durée de validité qui s’étale au maximum sur deux ans. 

Le sucre 

Alors qu’il est réputé pour favoriser l’apparition de caries dentaires, on serait tenté de penser qu’il est un véritable aimant à bactéries. Et bien en réalité est à l’opposé. Il est impossible pour une quelconque bactérie de se développer dans un milieu exclusivement composé de sucre. Sois le sucre lui-même. Elle doit déjà être présente dans le milieu lorsque le sucre est introduit. Celui-ci ne doit pas dépasser une certaine concentration. Ce n’est qu’à cette condition que le sucre sert de ressource énergétique aux éventuelles bactéries présentes dans le milieu et favorise donc leur prolifération. Le sucre ne se périme donc pas et se conserve indéfiniment. Il faut cependant veiller à l’isoler de l’humidité au maximum, afin d’éviter qu’il ne se solidifie et se conglomère en blocs compacts, difficiles à casser et rendant le condiment inaccessible lors de préparations culinaires. 

Le chocolat 

Autre aliment dont il pourrait être étonnant d’apprendre l’insensibilité à la péremption, le chocolat. Si vous rencontrez fortuitement au détour d’un muret de votre salon une tablette de chocolat oubliée depuis des temps immémoriaux, sachez qu’elle fera tout de même le bonheur de vos papilles sans que vous ne vous sentiez obligé de prendre votre téléphone pour réserver une place en réanimation dans l’hôpital le plus proche. Le chocolat peut se conserver jusqu’à deux ans après la suite de chiffres marquée sur l’emballage. Pensez-y la prochaine fois que vous verrez une promotion intéressante sur les chocolats. 

Les yaourts 

Les yaourts sont la première chose qui finit à la poubelle dès qu’ils se rapprochent de leur date de péremption. Avant même de l’atteindre. On y voit l’archétype de l’intoxication alimentaire qui pourrait nous envoyer à la morgue dans la journée. Et pourtant rien de plus faux. 3 mois. C’est la période après la date de péremption, durant laquelle vous pouvez consommer votre yaourt en toute quiétude. 

Les pâtes alimentaires 

Tout type de pâtes alimentaires issues de céréales, à condition qu’elles soient dures sont valables à la consommation plusieurs années après le dépassement de leur date de péremption. Bien évidemment une fois hydraté, ce n’est pas le cas. 

Le vinaigre 

Le vinaigre est composé d’alcool. Et l’alcool stérilise toutes les zones qu’il touche. Le vinaigre ne fait donc pas bon ménage avec les bactéries. C’est d’ailleurs l’une des raisons, l’autre étant son acidité efficace pour décoller les résidus de graisse de diverses surfaces, pour laquelle il est utilisé dans les tâches d’hygiène domestique. 

Le lait UHT 

Le processus UHT de pasteurisation du lait, pour Ultra Haute Température, est un processus qui tue les bactéries et les virus contenus dans le lait de vache par variation brutale de température. Le lait, étant un composé organique, ne peut pas subir de fortes températures sur de longues périodes sans voir ses qualités nutritionnelles altérées et gustatives altérées. L’exposition du lait à une forte température doit donc être brève. C’est la variation brutale et importante de la température qui assure l’élimination de l’écrasante majorité des micro-organismes qui vivent dans le lait naturel. Il se trouve que ce sont ces micro-organismes qui en plus de représenter un danger pour la santé, accélèrent la péremption du lait. Un lait pasteurisé dure ainsi durer jusqu’à deux mois après sa date de péremption. 

Les boites de conserve 

Les boîtes de conserve sont comme leur nom l’indique faites pour conserver. Ici, le procédé de conservation, c’est le vide. Pas d’air, pas d’oxygène, donc pas d’oxydation. Pas d’air donc pas de micro-organismes potentiellement dangereux, donc pas de contamination. Le vide est fait dans les conserves juste après leur remplissage et juste avant leur fermeture hermétique. Tant que la boite n’est pas percée, c’est-à-dire que tant qu’elle n’entre pas en contact avec l’air, elle peut être consommée longtemps après sa date de péremption. 

Les lentilles 

Les lentilles sont des féculents secs et donc qui n’offrent pas d’environnement propice au développement de bactéries. Vous pouvez ainsi les consommer plusieurs années après leur date de péremption. Il en va de même pour les haricots secs ou encore les pois-chiches. Il faut cependant veiller à les protéger dans un contenant hermétiquement fermé et protégé de la lumière et de l’humidité. Il existe des insectes spécialisés dans le parasitisme de ce genre d’aliments, il s’agit donc de les en protéger. 

Le fromage 

Savez-vous ce qui est responsable des traces verdâtres sur le roquefort ? Et bien ce sont des moisissures. À vrai dire, le fromage lui-même est un met conçu à la gloire de la moisissure. Tout fromage est d’abord une moisissure. Inutile de dire que parler d’un fromage moisis est un pléonasme infondé. Plus le fromage est ancien, meilleur il est. Vous comprenez à présent pourquoi le fromage ne saurait avoir de date de péremption. Il est permis de consommer le fromage sans s’inquiéter pour sa santé, jusqu’à trois mois après la date de péremption. 

Le sel 

Le sel est une molécule appelée scientifiquement, chlorure de sodium. Il s’agit d’un minéral. Étant inerte, rien ne peut apparaître n’y s’y développer. Il est donc aussi absurde de parler de péremption du sel que de parler de préemption d’un caillou ou encore d’un tas de sable. En revanche, le sel est hydrophile, cela veut dire qu’il a une aptitude à emprisonner l’eau dans sa structure. Lorsque cela se produit, une fois que l’eau s’évapore le sel durcit et devient difficile à utiliser. Pour en profiter dans les meilleures conditions, stocker donc le sel dans un endroit frais et sec à l’abri de la lumière et de l’humidité. 

Les surgelés 

Lorsqu’ils subissent le processus de cryogénisation, les produits surgelés sont conçus pour avoir une durée de validité comparable à l’âge de vos grands-parents. Vous n’apprenez rien en lisant cela. En revanche, il est bien plus intéressant de savoir, qu’à condition que la chaîne de froid ne soit pas rompue, les surgelés peuvent être conservés longtemps après la fin de leur durée de validité. Plusieurs années même. Il est important de ne pas oublier que la chaîne de froid ne doit être interrompue sous aucun prétexte, et que vos produits surgelés doivent être stockés à une température inférieure à -18 °C. Cependant, une exception est à retenir. Celle des steaks hachés. Ils ne peuvent guère être conservés plus de neuf mois grand maximum après leur date de péremption. 

La charcuterie 

Il est bien évident qu’il ne faut pas s’attendre à pouvoir garder sa charcuterie éternellement après sa date de péremption. Mais deux semaines en plus c’est déjà pas mal. Et puis c’est bon à savoir si on est un amateur des fins plaisirs gourmets. La charcuterie doit bien entendue de préférence être stockée au réfrigérateur, et n’en sortir que pour être immédiatement consommée.