100 salons de jardin en palettes faciles à faire

Ce qu’il y a de compliqué avec les salons d’extérieur c’est leur exposition aux éléments qui rend délicat leur entretien. Les meubles ainsi que les diverses commodités de tels salons doivent non seulement être en moyenne plus résistants que les meubles d’intérieur, mais doivent être capables de prendre en considération le bien être des végétaux de l’environnement dans lequel ils sont installés. Dans un tel contexte, deux principales alternatives s’offrent à vous. 

Le mobilier nomade

Un nom barbare qui signifie simplement que le mobilier dont il est question peut-être facilement déplacé. A ce propos d’ailleurs les palettes de manutention sont un excellent équipement pour installer de tels salons.

L’appui au sol est ici à prendre en considération. Installer votre salon sur un sol en béton n’a rien à voir avec l’installer sur un sol meuble, ou gazonné. Dans le second cas de figure l’appui au sol, soit la surface commune entre le pied de meuble et le sol, doit être minimale.

Chaque appui se fait au détriment d’un végétal qui se voit privé de lumière solaire, ou d’apport en nutriments. C’est donc le risque de tuer les plantes de votre jardin. Il s’agit donc de surélever les palettes en leur ajoutant des pieds en bois où en en métal à des points stratégiques pour leur garantir une stabilité maximale, et un appui au sol minimal. 

Les zones bétonnées

Bétonner des parties de votre espace extérieur, entame quelque peu l’atmosphère nature et bien-être qui fait une part importante de la valeur ajoutée d’un jardin.

Mais c’est aussi la possibilité d’être moins regardant quant à la disposition du mobilier d’extérieur, qui peut alors se rapprocher du mobilier d’intérieur dans sa conception et dans sa configuration.

Un tel choix restreint en revanche les endroits ou potentiellement installer votre salon, puisque vous ne pourrez alors le poser que dans les zones bétonnées et nulle part ailleurs. Il s’agit donc d’un choix à faire en gardant en tête avantages et inconvénients du compromis.