Une recette DIY pour produire votre propre gel hydro-alcoolique

Attendre des heures durant devant une pharmacie parce que nous n’avons pas le choix, peut engendrer un sentiment d’humiliation lié à la conscience que l’on a de dépendre d’un tiers qui ne nous accorde pas l’attention nécessaire. Et ce, combien même nous savons pertinemment que ce n’est pas de sa faute. Pour éviter de vous retrouver dans cette situation, optez autant que faire se peut pour des solutions maison de protection contre le COVID 19. Elles n’ont rien à envier aux solutions industrielles, relativement auxquelles elles sont au moins tout aussi efficaces. La raison est simple, nous ne parlons pas ici de produire des sondes spatiales ultra-sophistiquées pour les envoyer par-delà le système solaire. Il s’agit simplement de torchons homologués et de liquides désinfectants estampillés. Liquides désinfectants dont nous traiterons d’ailleurs dans ce billet en vous montrant une méthode enfantine pour produire votre propre gel hydro-alcoolique. 

Les ingrédients 

Pour produire votre propre gel hydro-alcoolique vous aurez besoin de 1 petit flacon vide de 100 ml (comme ceux que l’on utilise pour les voyages en avion), 30 ml de vodka, 60 ml de gel d’aloe-vera, de l’huile essentielle de tea tree et de l’huile essentielle de lavande. La vodka ici est utilisée pour sa contenance en alcool. Si vous disposez chez vous de tout autre liquide plus concentré en alcool n’hésitez pas à y recourir. L’alcool à 90°, tout autre alcool ou encore le vinaigre feront très bien l’affaire, pourvu qu’ils contiennent une proportion non nulle d’alcool. 

La préparation 

Versez la vodka dans le flacon jusqu’à peu près le tiers de la contenance. Ajoutez-y seize gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé, et huit gouttes d’huile essentielle de lavande. En plus de laisser sur vos mains des senteurs délicieuses, ces deux huiles essentielles sont de puissants anti-bactériens. Pour finir, remplissez le reste du flacon avec le gel d’Aloe-vera qui donnera la consistance au gel et qui hydratera la peau, compensant ainsi l’effet de l’alcool. 

L’importance des gestes barrière 

Que ce soit contre le COVID 19 ou contre tout autre maladie infectieuse, hautement contagieuse, la protection est un tout dont il ne faut négliger aucun aspect, au risque d’annuler l’effet de toutes les précautions prises en amont. Ainsi, par exemple, vous aurez beau appliquer du gel hydro-alcoolique sur vos mains, si vous avez la manie d’être tactile avec tout le monde, tôt ou tard, vous risquez de vous frotter le visage et ainsi accueillir le virus les bras ouverts. Ainsi, nous n’insisterons jamais assez sur l’importance des gestes barrières. La réduction des risques de contamination à 0 est impossible. Mais l’adoption des gestes barrières, comme par exemple se laver les mains très régulièrement, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, ou encore saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades, peut s’avérer être salutaire pour vous et votre famille. L’utilisation du gel hydro-alcoolique doit être un automatisme aussi souvent répété que possible. La vérification systématique de l’ajustement ainsi que de la stabilité de votre masque sur votre visage, doivent devenir de véritables addictions chez-vous. Ce sont autant d’actes de guerre qui affaiblissent le virus. Parfois, entre la vie et la mort, il n’y a qu’une poignée de porte.