Sommeil de qualité : l’importance du choix de l’oreiller

Le poids de la tête d’un humain varie, entre 5 et 8 kilos. Si en position verticale, elle est soutenue par la colonne et en particulier les cervicales et la ceinture scapulaire, en position couchée, c’est une autre histoire. Il faut non seulement soutenir ce poids considérable sans exercer de pression, mais également conserver un alignement correct de la colonne vertébrale pour s’épargner des douleurs. Vous vous réveillez avec un torticolis ou un mal de dos, et pourtant, votre matelas est neuf ? Avez-vous pensé à vérifier la qualité de votre oreiller ? En effet, bien choisir ses oreillers est déterminant pour la qualité de votre sommeil et vous garantir une nuit réparatrice. À l’inverse, un oreiller inadapté, trop dur ou un soutien insuffisant risque de vous provoquer des douleurs, des troubles du sommeil, la migraine, etc.

L’importance de dormir sur de bons oreillers

Un bon oreiller doit pouvoir supporter votre tête pendant près de 8 heures, toutes les nuits, sans perdre ses qualités. Pour bien choisir son oreiller, considérez la position dans laquelle vous dormez, mais également le fait qu’un adulte bouge de 30 à 40 fois par nuit ! L’oreiller doit donc pouvoir accompagner ces mouvements tout en préservant votre sommeil. Par exemple, les oreillers en plume et duvet de la marque Castex sont une référence du haut de gamme en la matière. Le duvet dont ils sont garnis régule la température et la transpiration tout en offrant un excellent soutien et un confort de sommeil. Ces oreillers de haute qualité peuvent vous accompagner entre 5 et 8 ans, alors qu’un modèle polyester sera à changer tous les ans !

Les garnissages naturels

Choisir le garnissage adapté pour votre oreiller est essentiel, car il contribue au soutien. Régulant naturellement l’humidité, les oreillers en plumes, en plumettes et en duvet d’oie et de canard sont naturellement anti-acariens. Ils sont également respirants et réduisent les risques d’allergies. Le soutien et l’accueil offerts par ce type de garnissage garantissent une bonne longévité du produit par rapport à un oreiller synthétique. Un oreiller en duvet haut de gamme répond à toutes les attentes, qu’il s’agisse de fermeté, de moelleux ou de tendresse.

La mousse à mémoire de forme

La mousse à mémoire de forme est une excellente option. Cette matière soutient efficacement la nuque, car sa forme s’adapte à votre chaleur corporelle ainsi qu’au poids de votre tête. Elle offre ainsi un confort optimal sans aucun point de pression et affiche une durée de vie importante.

Dis-moi comment tu dors

Pour éviter les douleurs aux cervicales, faites le test : si vous posez la tête sur l’oreiller, votre dos et votre nuque doivent rester parfaitement alignés. Cela évitera les tensions sur vos cervicales. Donc si vous dormez sur le côté, vous aurez besoin d’au moins 9 centimètres d’épaisseur, choisissez donc un bel oreiller bien épais. Si vous dormez sur le ventre, préférez un oreiller fin, maximum 5 centimètres pour ne pas vous « casser » le cou.

Le format de l’oreiller a aussi son importance, pas tant pour la décoration que pour le côté pratique : vous allez tourner la tête de nombreuses fois par nuit. Un oreiller rectangulaire vous assure de rester bien soutenu même si vous bougez, alors que vous risquez davantage de « tomber » d’un oreiller carré plusieurs fois par nuit. Et on ne replie pas un oreiller trop large, on en change, sinon bonjour les douleurs aux cervicales ! Dans le même ordre d’idée, on ne confond pas oreiller et coussin. Le coussin a un but décoratif, tandis que l’oreiller a un but fonctionnel.

Vous voulez vérifier que votre oreiller est bien adapté, c’est simple : il ne doit pas vous creuser de pli dans le cou. Autrement, vous vous exposez à des risques de torticolis et de cervicalgie.