Avec Geev, fini les galères parce qu’on a plus d‘argent

Nous connaissons tous les restos du cœur, cette association formidable qui grâce à son travail précieux évite à des milliers de sans domicile fixe de se retrouver en détresse alimentaire dans notre société où l’individualisme peut être à l’origine de drames humains inconcevable pour d’autres civilisations qui nous sont pourtant contemporaines. Imaginez maintenant les restos du cœur mais en version web. C’est ce que vous propose Geev. Une application mobile fonctionnant sur le même principe que n’importe quel site d’achats en ligne, mais qui propose des produits alimentaires de bonne qualité gratuitement. 

Comment Geev permet de s’assurer une sécurité alimentaire ? 

Comptant actuellement quelque 1 500 000 inscrits. Geev est une application mobile dédiée aux dons. Sur divers sites de vente en ligne, plusieurs articles ne sont pas vendus. Ce qui oblige leurs propriétaires à tout simplement les jeter. Alors que la majorité de ces articles est encore en excellent état et peut encore servir. Ici, il ne faut pas systématiquement y voir un manque d’intérêt. Les personnes intéressées par l’article n’ont le plus souvent tout simplement pas les moyens de l’acheter. Plutôt que d’obliger le propriétaire de l’article à s’en débarrasser de la pire manière qui soit, et par la même priver les nécessiteux de cet article Geev, vient ici proposer aux propriétaires de produits, de se substituer à la poubelle et les incite à une démarche alternative de dons et à rendre service à quelqu’un dans le besoin. 

Geev, une application pour une cible spécifique 

Tandis que sur les sites de vente en lignes le nombre d’offreurs excède largement celui des demandeurs. D’où justement la difficulté d’écouler les articles publiés, la situation est totalement inverse sur Geev. Et il est facile de deviner pourquoi. Aussi, il faut faire preuve de rapidité aussi bien dans la recherche de produits que dans leur acquisition. Cependant, l’application a mis en place un système de crédits qui n’a rien à envier au système marchand. À ceci près, c’est que le prérequis de valeur contrairement au système marchand classique n’est pas obligatoire pour pouvoir bénéficier de dons. Néanmoins, dans le cas d’un conflit d’intérêts, la priorité reviendra à celui qui dispose de crédits attestant qu’il a déjà effectué des dons. A fortiori la comparaison des crédits est systématique pour trancher de la priorité. Aussi, plus le contributeur fait de dons, plus il gagne de crédits. Ce qui peut éventuellement donner lieu à des dérives. Certains internautes ont été observés à donner des cigarettes en détails afin de récupérer un maximum de crédits. L’application, a donc mis à jour ses processus de modérations et sanctionne sévèrement ce genre de comportements. 

Les perspectives 

Gev est une application intéressante en terme d’observations sociologiques. Hakim BAKA, l’un des co-fondateurs de l’application, confesse à titre d’exemple que la grande majorité des utilisateurs de Geev sont des jeunes entre 25 et 35 ans. Cela s’explique tout à fait par le fait que ce sont eux en général qui souffrent de situations précaires. Les femmes, sont également sur représentée. Une femme se connectera à l’application à la recherche de produits pour tous les membres de ma maisonnée. Ce qui en fait des comptes particulièrement actifs et accusant de flux transactionnels denses. L’enjeu de l’application, est donc naturellement de diversifier les utilisateurs de l’application D’une part afin de faire profiter de ses avantages à un maximum de monde en ces temps difficiles, mais également pour permettre à l’application de se mettre à l’abri d’une dépendance d’audience, qui pourrait s’avérer préjudiciable.