Adopteunmec.com, une manière de consommer le rapport intime, à l’avantage de la femme

Vous avez certainement entendu parler de ce site web au moins une fois dans le passé. Et pour cause, difficile de passer inaperçu lorsque l’on se positionne comme un supermarché à mecs, et lorsque les femmes sont chouchoutées et systématiquement privilégiées. Les hommes, sont en réalité les produits, et les femmes les clientes voilà le concept pour le moins “novateur” du site dans lequel, on peut difficilement ne pas percevoir des velléités féministes. L’homme n’a donc pas son mot à dire. Inutile de préciser qu’il ne faut pas être réticent à la domination dans ce contexte. Le portail existe sous version PC et accessible depuis n’importe quel ordinateur disposant d’une connexion internet. Et sur mobile avec sa version application. Avec un service de géolocalisation. La population qui fréquente l’URL est majoritairement située dans la tranche d’âge 18-35 ans. Une population donc jeune qui est là pour pécho. Mais les femmes d’abord comme le dit si bien l’adage, et la véritable question ici, c’est “Essayer un mec, est-ce vraiment l’adopter ?”.

Adopte un mec une politique de confidentialité et un principe d’utilisation stricts.

Les développeurs de la plateforme, soucieux de personnaliser au maximum les services proposés par adopteunmec.com, demandent de fournir une pièce d’identité, ou dans le cas contraire une photo claire de vous avec une pancarte écrite de votre propre main, avec votre pseudo et le nom du site adopteunmec.com. Presque chaque inscription est par défaut considérée comme suspecte tant que cette démarche n’a pas été effectuée. Cette couche de sécurité supplémentaire assure une qualité de service sur le site et permet aux utilisateurs de naviguer en terrain connu et balisé. Par ailleurs, le site est clairement en faveur des femmes. Pour la petite histoire, adopte un mec, est une image. Celle de la femme qui va au supermarché et entre le paquet de serviettes hygiéniques et la bouteille d’huile de table, elle sélectionne un mec qu’elle s’en ira consommer dans l’intimité du domicile. Clairement, les femmes sont privilégiées, sur le site. Mais cela n’a rien de sexiste en si, c’est un clin d’œil à la société majoritairement machiste et rien de plus.

Par exemple, les hommes ont le droit à un certain nombre d’invitations à discuter limité, qu’ils peuvent adresser à leurs cibles. Une fois le nombre atteint, il faut attendre le mois suivant ou en acheter. Les femmes, elles, ont un droit illimité à correspondre avec qui leur chante et quand bon leur semble. Aussi, les femmes ont la possibilité de voir quelles autres femmes, leurs prétendants courtisent en parallèle. Et donnent d’abord leur autorisation avant que l’homme ne puisse correspondre avec elles. Ainsi, lorsqu’un homme envoie une invitation à discuter, appelée “charme”, la femme se réserve le droit de l’accepter et d’autoriser l’homme à converser avec elle, ou bien à décliner l’invitation et empêcher ainsi l’homme de l’atteindre. Ainsi, des règles qui certes, sont en faveur des femmes, mais rien de bien méchant, en fait, et le site est fondamentalement équitable pour tous, si une utilisation correcte en est faite. La prévalence pour les femmes est encore une fois un message de contestation sur la domination de la société patriarcale considérée comme trop rigide compte tenu des exigences modernes. 

Adopteunmec.com un site pas si sexiste que cela

À y réfléchir de plus près adopteunmec.com est un site qui ne privilégie pas du tout la femme, mais qui ne fait que refléter la configuration du rapport hommes/femmes lors de la phase de séduction, ou d’une part, c’est l’homme qui est souvent, pour ne pas dire toujours, à l’initiative de la prise de contact, et d’autre part celui-ci rencontre une difficulté accrue à aborder et à séduire la femme lors des premières étapes. En revanche, le rapport de séduction se facilite pour l’homme au fil des validations de la partenaire. Et c’est à ce niveau que le site, n’est en rien un site sexiste, mais simplement une projection de la loi des rapports hommes/femmes naturels. D’un autre côté, si le site affiche ouvertement un message sociétal indéniable, il ne fait en réalité, en caricaturant la réalité que nous venons de décrire, que clamer que les hommes n’ont pas le pouvoir dans tous les domaines. À vrai dire, ils ne l’ont pas sur les étapes les plus importantes de la vie, de chaque individu.  

Les tarifications de adopteunmec.com

Pour les femmes, rien d’étonnant, l’abonnement est parfaitement gratuit, en revanche, les hommes doivent sortir leur carte bleue. Et oui de la complaisance pour ces dames jusque dans le modèle économique de la marque. Pour accéder aux nombreux profils féminins qui vous feront l’honneur de se soucier de votre petite personne, il vous faudra casquer pour un premier forfait, d’un abonnement au mois, de 29,90 €/mois, vous aurez droit à 320 charmes/mois, ce qui est plutôt pas mal. Un deuxième forfait est proposé, un abonnement sur 6 mois, pour 16,65 €/mois avec 480 charmes par mois. Une formule plus avantageuse, mais qui présuppose en contrepartie un engagement sur 6 mois à assumer sans possibilité de rétractation avant l’écoulement de la période des 6 mois. Il est intéressant de noter que le site revendique fièrement avoir franchis la barre des 10 millions d’abonnés depuis son lancement, hommes et femmes confondus. 

Adopteunmec. com les avis sur le site

Il est bien évident que les femmes sont particulièrement satisfaites du site en lui-même et dans son principe. En revanche il est évident que certains hommes se plaignent de la discrimination dont ils souffrent, bien qu’ils reconnaissent la qualité des profils féminins disponibles sur adopteunmec.com. Plusieurs, par exemple se sont plaints que les femmes sont instables. Elles s’abonnent, se désabonnent, se réabonnent avec un autre profil etc, ce qui complique la tâche des hommes qui eux payent et donc associent leur unique profil à un compte bancaire. Cela s’explique bien évidemment par la gratuité du service pour la gent féminine. Si le site à une réputation de site pour plans culs ce n’est pas du tout ses revendications. Cela s’explique simplement par une surreprésentation de jeunes qui n’ont pas spécialement pour préoccupation immédiate de fonder une famille. Et il n’est pas dans le règlement du site de réguler ce type de profils, surtout si en plus ils constituent une part non-négligeable du chiffre d’affaires de l’enseigne.